Accueil » ORAN » Législatives. Quand les femmes décident de «prendre l’assaut» l’APN

Législatives. Quand les femmes décident de «prendre l’assaut» l’APN

Plus aucun doute, les indépendants ont décidé de prendre «d’assaut» l’APN. Ils domineront en tous cas les prochaines législatives. Les partis poids lourds comme le FLN et le RND ne seront pas les grands favoris en ces législatives et qu’ils seront sous représentés. Quelles perspectives pour les candidats d’Oran particulièrement les femmes aux bagages? Auront-elles leur place? Selon des spécialistes, la naissance d’un «courant» de jeunes bourrés de compétences et de diplômes à Oran pourra changer le visage et la configuration de la prochaine APN au détriment des partis politiques qui ont perdu leur verve d’antan. Les élections qui pointent dans vingt et un jours seulement, sont un nouveau chalenge pour les femmes. Le «peut mieux faire» des partis politiques en panne d’idées et incapables de faire face à la «crise» économique, ni proposer des solutions au phénomène des flambées des prix sont cette fois mal placés. Leur réputation semble suffisamment entachée par leur pénurie d’imagination, la faiblesse de l’alternative ou d’influence sur le peuple notamment au lendemain du hirak «béni». N’ayant pas de quoi convaincre afin de répondre aux aspirations des algériens à cause de l’absence d’un «Smig» de confiance des électeurs, ils auront fort à faire pour dire leur dernier mot. Et les femmes dans tous cela? Ces dernières se disant avoir été utilisées par l’ex pouvoir et certains partis «que pour plaire» lors des députations antécédentes, s’inscrivent en faux contre le «fait accompli». «C’et parce que le Président de la république Abdelmajid Tebboune a donné des garanties pour des législatives prochaines crédibles et transparentes appelant au changement dans une Algérie nouvelle que les femmes, qui appellent à une nouvelle génération de députés ont conquis les listes d’indépendants » confie un spécialiste. Ce qui va changer ? Plus de 1500 listes de candidatures ont été approuvées par l’ANIE) dont 837 listes indépendantes et 646 listes de partis politiques sur l’ensemble de 1483 listes acceptées «sans réserve» pour prendre part à ce prochain scrutin. Les indépendant sont majoritaires. Le nombre total des listes de candidature est de 2490 dont 1237 listes de partis et 1253 listes d’indépendants précise l’ANIE. Qu’en est-il des listes d’indépendants d’Oran? Et des femmes? L’une de ces listes acceptées, la liste  «Al adala ijtimaia» à l’instar d’autres listes décidées à ne pas faire de la «figuration» lors de la prochaine joute. Truffée de jeunes et de compétences, elles aspirent comme tant d’autres à «percer» la société par la qualité de leurs idées. L’un des engagements sur le plan social pour apaiser le pouvoir d’achat que tentera de remplir cette liste a trait à la création d’une «indemnité de chômage» par jeune ou ménage sans revenu. Les femmes font figure de proue dans les listes indépendantes de la deuxième capitale du pays. Une conception assez originale est proposée sur le plan social et la prise en charge du chômage et des foyers pauvres par un membre de cette liste, la candidate Ghali Sara prof de maths et Master en informatique mathématiques qui prépare un Doctorat.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un mois pour l’obtention de l’autorisation d’importation. La course contre la montre des concessionnaires

Est-ce le bout du tunnel? ...

Enseignement supérieur 38. universités algériennes dans le top 500

Quel nouveau rôle pour l’université ...

Efforts considérables et intenses des services de police en ce début 2023. Efficacité, professionnalisme et performances

Les actes liés à la ...

Pour lutter contre le phénomène du monoxyde de carbone. Sonelgaz va installer 22 millions de détecteurs

Il est impératif de savoir ...

Retour en force des T- Shirts et maillots de l’EN sur la place publique. Vente en ligne, en gros et en détail

Oran qui a, depuis la ...