Accueil » CHRONIQUE » Le traitement des eaux usées, une nécessité!

Le traitement des eaux usées, une nécessité!

Le ministre de l’Hydraulique, Tahar Derbal, a donné des instructions lors d’une journée d’études à Alger, visant à mobiliser tous les moyens nécessaires pour augmenter la capacité d’épuration des eaux usées. L’objectif est d’exploiter 60% des quantités récupérées afin de faire face au stress hydrique causé par les changements climatiques. La journée d’études, intitulée « Valorisation des eaux usées épurées dans l’agriculture et l’industrie: expériences et perspectives », a réuni des cadres du secteur, des directeurs de wilaya des ressources en eau ainsi que des responsables d’institutions et d’entreprises sous tutelle. L’initiative vise à optimiser l’utilisation des ressources hydriques et à répondre aux besoins croissants en eau, en promouvant une gestion durable des ressources en eau. Le ministre de l’Hydraulique a instruit un important programme d’investissement pour augmenter la capacité d’épuration des eaux usées. Ce programme inclut la remise en service des stations, l’augmentation des capacités de production, l’enregistrement des opérations de réalisation et la construction de nouvelles stations. Soulignant le rôle crucial des directeurs de wilaya et des cadres des organismes concernés, le ministre a mis en avant l’importance de cette initiative dans le contexte des conditions climatiques mondiales et de l’orientation nationale vers le développement agricole et la diversification industrielle. Il a, également, indiqué qu’une enveloppe de 40 milliards de DA avait été allouée pour la remise en service des systèmes d’épuration à l’arrêt, l’extension des systèmes qui fonctionnent à plein régime, ainsi que des projets de réhabilitation des systèmes qui ont connu certaines lacunes dans leur rendement. Le projet de loi de finances 2024 prévoit l’inscription de 353 nouvelles opérations d’investissement dans le secteur de l’Hydraulique. L’Algérie compte 171 stations d’épuration des eaux usées (Step) d’une capacité de 900 millions de mètres cubes par an dont 08 stations de type boue activée, exploitées par la SEAAL. Ce qui permet d’assurer des ressources hydriques supplémentaires au profit du secteur agricole qui pourrait bénéficier d’ici 2030 de 1,2 milliard de mètres cube d’eau usée traitée. La récupération des eaux usées pour l’agriculture peut permettre d’économiser près de 0,9 milliard de m3 d’eau, soit 30% du volume destiné à l’AEP et l’industrie.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Valorisation des eaux usées, le défi

Le ministre de l’Hydraulique, Taha ...

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...

Le SOS des enfants du Soudan

«Depuis près d’un an, les ...

Femmes palestiniennes, les victimes invisibles

Dans la bande de Gaza, ...

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...