Accueil » CHRONIQUE » Le tabagisme, dites-vous!

Le tabagisme, dites-vous!

L’Algérie est exposée au danger du tabagisme du fait d’un taux de prévalence ayant atteint les 16,2 % en 2017 chez les personnes âgées entre 18 et 74 ans, a indiqué, lundi à Alger, le ministre de la Santé, de la Population et de Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid. «L’Algérie est exposée au danger du tabagisme du fait de la propagation de la consommation du tabac à fumée chez les personnes âgées entre 18-74 ans avec un taux de prévalence de 16,2% en 2017 et 8,8% chez les jeunes de 13-15 ans en 2013», a précisé Benbouzid, dans une allocution prononcée à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, célébrée cette année sous le slogan: «Tabac et covid-19: je m’engage à arrêter de consommer du tabac». La lutte anti-tabac est donc plus que nécessaire et «représente une des priorités du ministère de la Santé, d’autant plus que l’Algérie figure parmi les premiers pays en Afrique à avoir paraphé en 2006 la convention-cadre pour la lutte anti-tabac», a précisé le ministre, ajoutant que l’Algérie dispose d’un «arsenal juridique qui doit être appliqué scrupuleusement sur le terrain». «53 unités de consultation d’aide au sevrage tabagique ont été mises en place dans le cadre de la stratégie nationale de lutte anti-tabac. Elles sont réparties à travers l’ensemble de territoire national», a précisé le ministre. Chez nous, la lutte contre le tabagisme est plutôt «technique» alors qu’elle devrait être sur un plan purement psychologique. La sensibilisation contre le tabagisme en Algérie est presque «nulle» et «occasionnelle». Les médias notamment les télévisions et les radios ne sont pas impliqués dans cette œuvre. Le citoyen ne connaît rien sur les thérapies pour arrêter de fumer. Il est temps que les spécialistes et les concernés se penchent sur la question du pourquoi le tabac est très consommé en Algérie. Les jeunes s’adonnent au tabac et n’ont pas peur de le consommer avec tous les risques que cela pourrait engendrer. La pratique sportive devrait être boostée. Le manque de joie est souvent à l’origine de la consommation du tabac. En Algérie, on peut fumer presque partout sauf dans les administrations, aéroports et gares. On peut fumer au café et ailleurs. Pour les cafés, il faut trouver la parade pour que la consommation du tabac soit diminuée.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Guerre au «pétrole» !

Les 27 pays de l’Union ...

L’OMS craint toujours le Covid…

Près de 3 ans après ...

L’OPEP «attendue» !

L’OPEP+ dont les membres se ...

Ukraine-Afrique, opération séduction!

Le continent africain est confronté ...

Feux de forêt, l’autre hantise!

Cette année, 28.000 hectares d’aires ...