Accueil » SPORT » Le sélectionneur national a annoncé jeudi matin ses choix. Petkovic, la liste de toutes les contradictions

Le sélectionneur national a annoncé jeudi matin ses choix. Petkovic, la liste de toutes les contradictions

Comme annoncé par la FAF deux jours plus tôt, le sélectionneur national Vladimir Petkovic a animé jeudi matin une conférence de presse au CTN de Sidi-Moussa pour annoncer et commenter ses choix pour la liste des 23 Verts qui disputeront les deux rencontres importantes face à la Guinée et en Ouganda pour le compte des 3ème et 4ème journées des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026. «Tout d’abord, et concernant le nombre d’appelés, j’ai convoqué 25 joueurs au lieu de 23 parce que c’est la fin de la saison et que certains sont d’ores et déjà en vacances. En cas de blessure, il aurait été difficile de rappeler quelqu’un en urgence. Mon choix se fonde beaucoup sur les bonnes impressions que j’ai eues en mars, évidemment. D’autres joueurs auraient mérité d’y être. J’ai la chance d’être un entraîneur qui se préoccupe avant tout de son équipe. Dans mon staff, j’ai des gens qui connaissent le football africain. C’est également ça qui explique la convocation de certains noms, qui connaissent bien le jeu en Afrique» annoncera, d’emblée, le successeur de Djamel Belmadi en référence à la présence du défenseur axial du Chabab de Belouizdad Chouaïb Keddad dans cette liste. Dans cette même liste, Petkovic a, en revanche, snobé des tauliers du vestiaire comme Riyad Mahrez, Islam Slimani, Youcef Belaïli, Sofiane Feghouli tout comme il s’est passé des services de Farès Chaïbi, pourtant brillant avec l’Eintracht de Frankfurt en Bundesliga et en Coupe d’Europe, de Bachir Belloumi ou encore de Himed Abdelli. Des choix qu’il a tenté de justifier sans pour autant convaincre son assistance. «Bien sûr, il est clair que Mahrez est un sujet important. J’ai lu la presse ! Pour autant, et avant tout, je tiens à rappeler qu’au mois de mars, j’ai eu une discussion avec lui et il m’avait alors demandé de ne pas le convoquer. Il m’a dit qu’il me contacterait pour me signifier qu’il souhait revenir mais je n’ai, pour l’heure, toujours rien reçu de sa part, ce qui veut dire qu’il n’est toujours pas prêt. Il était dans la liste élargie. La porte reste ouverte» avancera Petkovic dans une sorte de réquisitoire contre le meilleur passeur de l’histoire des Verts avec 40 offrandes. Une «explication» que le principal intéressé a réfutée dans la foulée sur les réseaux sociaux via son compte Intsagram. Mahrez le dément en direct «Je n’ai ni reçu d’appels du sélectionneur ni de la fédération. J’avais une petite gêne au genou, j’ai donc opté pour du repos lors des 2 derniers matchs de championnat afin d’être opérationnel pour ces 2 confrontations pour le mondial 2026 ô combien importantes. Bonne chance à l’EN pour les matchs à venir, cela me tenait à cœur d’être présent, je respecte évidemment le choix du sélectionneur mais je prends acte de cette décision» tancera Mahrez, enclenchant de suite une polémique qui fera assurément couler beaucoup d’encore et de salive dans les jours à venir. Sur le fait de n’avoir pris aucun élément du tout frais champion du pays, Petkovic dira: «Je félicite le MCA pour son titre de champion d’Algérie, mais si aucun de ses joueurs n’a été retenu, c’est parce que j’estime avoir mieux en ma possession actuellement. Surtout, je ne voulais pas trop changer le groupe que j’ai bâti en mars. J’ai besoin de cohésion». L’ancien sélectionneur de la Suisse s’est, par la suite, exprimé sur les cas Belaïli et Slimani dans un langage assez clair et dénué, presque, de toute langue de bois. «Les portes sont toujours ouvertes pour tout le monde, même Slimani, mais les joueurs convoqués en mars m’ont donné satisfaction et c’est pour ça qu’ils sont là aujourd’hui. Belaïli est un joueur intéressant, avec beaucoup de talent, mais j’ai choisi de ne pas le convoquer parce que d’autres joueurs dans le groupe sont meilleurs, à nouveau. Belaïli a eu des problèmes de discipline, je le sais, mais la porte reste ouverte aussi» dira le conférencier, avant de s’attarder sur certains enseignements tirés des FIFA Séries tout en se projetant sur le choc face au Sily, programmé jeudi prochain au stade Nelson Mandela de Baraki. «Un coach aime ne pas encaisser de but. En mars, nous avons commis bien trop d’erreurs individuelles et donc concédé trop de buts. Il faut améliorer la qualité de passe globale de l’équipe, pour conserver le ballon, et sa qualité de pressing pour récupérer le ballon et éviter les erreurs. Il est absolument clair que nous devons travailler sur les situations de défense préventive. Contre la Guinée, nous devrons absolument être bons parce que c’est une équipe bien organisée. C’est une équipe que nous connaissons bien. Elle est aussi efficace en transition qu’en box to box. Ils ont des joueurs connus en Allemagne, en France. Nous devrons faire le moins d’erreurs possible» insista-t-il.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les supporters attendent du concret MCO: Flou total et brouillard à l’horizon

Alors que des noms de ...

Le CA du MCO paralysé en son absence. Tout le monde attendait Belkacemi

«Je tiens à remercier les ...

L’international algérien toujours hospitalisé à Lille. La frayeur Bentaleb

Peut-on disputer 44 rencontres dans ...

Les Verts connaitront leurs adversaires des éliminatoires de la CAN-2025 dans 15 jours. L’Algérie, logiquement tête de série

Relancé dans la course au ...

Le sélectionneur national devra s’y atteler en urgence. La défense, un maillon faible à ressouder

Même si elle a réussi ...