Accueil » ORAN » Le rôle des « Conseillers économiques» des Ambassades à l’étranger mis en exergue . L’ouverture prochaine du passage frontalier de «Debdeb» annoncée lundi à Oran

Le rôle des « Conseillers économiques» des Ambassades à l’étranger mis en exergue . L’ouverture prochaine du passage frontalier de «Debdeb» annoncée lundi à Oran

Le Bureau d’information et de la promotion des investissements et des exportations (BIPIE), relevant du ministère des affaires étrangères (MAE), est un espace idoine dédié aux opérateurs économiques algériens y compris ceux installés à l’étranger qui sont liés en partenariat avec leurs homologues d’outre mer. Ce bureau a pour entre autres principales « missions », la mise à la disposition des opérateurs du réseau des Chargés des affaires économiques et commerciales au niveau des représentations diplomatiques et consulaires dans le monde avec une facilité de contacts rapides et directs. Il les accompagne également dans la concrétisation de la phase finale de leurs projets et partenariats, notamment pour les exportations aussi bien de produits que des services et prestations. Durant le séminaire organisé lundi à la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO) en présence des autorités locales de la wilaya d’Oran et des opérateurs économiques, la région ouest du pays, les représentants de la Direction de la promotion et de soutien des échanges économique au MAE, ont longuement insisté sur le rôle des Chargés des affaires économiques au niveau des ambassades de l’Algérie à l’étranger dans un contexte assez particulier qui impose à l’Algérie de diversifier son économie, d’augmenter la production de ses entreprises, encourager ses exportateurs de mieux percer les marchés internationaux, entre autres, le marché africain de respecter les normes de qualité et de la concurrence, la rigueur des démarches, outre le soutien des pouvoirs publics à tous les niveaux pour atteindre les objectifs. L’internationalisation des entreprises algériennes a été également abordée lors de cette rencontre. Pour faciliter la concrétisation des exportations, il a été décidé de renforcer les missions des Chargés économiques des Ambassades d’Algérie à l’étranger. Ces « diplomates ou conseillers» économiques sont chargés de faciliter et d’accompagner nos opérateurs et exportateurs dans leurs opérations. Répondant à une préoccupation soulevée par un opérateur algérien spécialisé en automobile, laquelle relative au passage de ses véhicules au territoire libyen via la Tunisie, et pour laquelle il était obligé de payer régulièrement une « caution» forte de devises en dollars, un représentant, s’est engagé à soulever ce problème aux autorités tunisiennes mais ils ont toutefois fait savoir que le passage terrestre frontalier de « Debdeb « avec la Libye pourrait être “rouvert bientôt”, expliquant que l’ambassade en Libye actuellement en Tunisie pour cause de conflit Libyen, ”pourrait revenir à Tripoli ”après d’intenses efforts déployés par la diplomatie algérienne. Cette annonce a suscité un engouement chez certains opérateurs habitués à faire des échanges ou à exporter vers ce pays voisin avec qui l’Algérie a des liens historiques. Tout comme il a été recommandé aux opérateurs d’entrer en contact avec les Chargés des affaires économiques installés au niveau des bureaux d’Ambassades à l’étranger. Notamment avec celui de l’ambassade de Tripoli prochainement. Le même intervenant a mis en exergue le rôle du bureau économique de l’Ambassade à Congo pour promouvoir et soutenir hommes d’affaires et exportateurs algériens dans ce pays d’Afrique. Dans le même ordre d’idées, il a été annoncé la tenue d’une rencontre à Illizi prévue probablement à la 2eme quinzaine du mois de ramadhan entre les opérateurs algériens et leurs homologues libyens pour débattre des opportunités d’affaires communes. La Libye qui se reconstruit après la guerre, n’a pas besoin uniquement de construire mais aussi de services et de prestations » dit-on.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Avantages accordés aux investisseurs par l’AAPI. Près de 160 secteurs d’activités exclus

Algérie–investisseurs pourquoi ça ne marchait ...

Rencontre du FLN et suspension surprise des travaux. Incidents verbaux et vive contestation

Une réunion, regroupant les cadres ...

Après deux ans d’exception, retour au système habituel dans l’enseignement. Rentrée des classes pour 11 millions d’élèves

La dernière épine qui pesait ...

Hassi Mefsoukh. Le président de l’APC soulève le problème du «manque de foncier de l’habitat rural»

Sise à plus de 30 ...

La piste d’une gestion en intérim de la commune de Bousfer se précise. L’incompatibilité d’humeur se poursuit entre le maire et certains de ses élus

La situation de blocage que ...