Accueil » Point de Vue » Le réseau hôtelier national Est-il à la hauteur?

Le réseau hôtelier national Est-il à la hauteur?

Quand nous abordons la situation du réseau hôtelier national, c’est pour expliquer les relations de ces infrastructures d’accueil, non seulement, avec le tourisme, mais également avec le monde des affaires et de l’investissement. Cependant, tout effort déployé par les pouvoirs publics afin d’améliorer le parc hôtelier national, pas uniquement en nombre mais, également, en qualité. Le monde vit sous la houlette d’une compétition effrénée dans tous les domaines de l’économie. Ainsi, il n’y a pas de place respectable pour ceux qui ne savent se tenir en selle dans cette chevauchée terrible. Pour s’y faire une place, il faudrait travailler péniblement et avec abnégation et selon les normes en vigueur dans les pays ayant prouvé leur réussite en la matière. Ça ne sert à rien d’édifier des hôtels çà et là, n’importe où et n’importe comment ! Notamment, sans une stratégie bien tracée d’emblée …le fait que cette mission ait été confiée au privé, cela ne voudrait guère dire, travailler n’importe comment et n’importe où. Les infrastructures hôtelières et tout le métier de l’hôtellerie font partie d’une grande activité qui s’appelle l’économie nationale et c’est sur elle que repose la réussite d’un Etat et la prospérité d’un peuple. En Algérie, il y a certes un travail qui a été fait depuis l’indépendance du pays, jusqu’à ce jour, particulièrement en termes de quantité. Tandis qu’en termes de qualité, ce n’est pas toujours la fête. C’est le moment, néanmoins, d’envisager un changement dans la stratégie suivie jusqu’à maintenant et qui a, malheureusement, prouvé sa défaillance. Nous avons besoin de rappeler à chaque occasion que nous ne cessons pas de subir des revers, dans le secteur du tourisme, considéré – chiffre à l’appui – parmi les plus faibles, dans le monde arabe, en termes de participation au PNB.. Nous possédons tous les atouts capables de nous aider à créer un secteur touristique des plus performant. Notamment, le tourisme des affaires et des opportunités économiques. Les pierres d’achoppement, bien qu’invisibles à l’œil nu, il en existe un peu partout dans tous les secteurs…Ce sont ceux qui ne veulent pas du bien et la prospérité pour ce pays. Ceux-là savent mettre les bâtons dans les roues sans se faire remarquer. A l’instar de tous les autres secteurs vitaux de l’Etat, le monde du tourisme a, lui aussi, son réseau mafieux qui fout la pagaille et gagne sans investir un sou… Le tourisme est avant tout un métier qui devrait être confié uniquement aux gens de ce métier, que ce soit pour les infrastructures hôtelières ou pour le savoir-faire.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Enfin, le Rai patrimoine mondial !

Ce n’est pas la première ...

Monoxyde de carbone La négligence qui tue

Ce sont plutôt la négligence ...

Encore une histoire de la flambée des prix

La lutte contre les barons ...

N’est pas maire qui veut !

Ce n’est pas donner à ...

Un handicapé est avant tout un citoyen!

La définition donnée à un ...