Accueil » CHRONIQUE » Le psoriasis, l’efficacité des séances éducatives

Le psoriasis, l’efficacité des séances éducatives

Le psoriasis, une maladie de la peau caractérisée par des plaques épaisses et des écailles blanches, peut avoir des conséquences physiques, psychologiques et sociales importantes sur les personnes atteintes. Le Professeur Bakar Bouadjar, président de la société algérienne de dermatologie pédiatrique, avait souligné en 2017 que de nombreux patients ressentent de la stigmatisation et éprouvent un sentiment d’isolement et de honte, les conduisant souvent à cacher leur maladie. Une étude menée au Maghreb Arabe, appelée « EPIMAG », a permis de mieux comprendre cette affection dermatologique fréquente mais souvent méconnue, touchant près de 900.000 Algériens. Le Pr Ahmed Chehad, chef de service de dermatologie au CHU de Constantine, a souligné, lors d’une journée scientifique à Alger, cette semaine, que le psoriasis, une maladie dermatologique répandue, touche toutes les tranches d’âge, avec 30% des cas ayant des antécédents familiaux. Cette maladie, présente sous trois formes (légère, modérée et sévère), a un impact significatif sur la santé mentale en provoquant des démangeaisons et des éruptions cutanées. Bien que le psoriasis soit chronique et qu’il n’existe pas encore de traitement définitif, il peut entraîner des douleurs, perturber le sommeil et affecter la concentration. Il évolue par phases, pouvant durer plusieurs semaines ou mois, et peut être déclenché par des facteurs tels que la prédisposition génétique, les infections, les blessures, les médicaments et le stress. Des experts algériens en dermatologie mettent l’accent sur l’importance de l’éducation thérapeutique et du dépistage précoce des maladies dermatologiques telles que le psoriasis et l’hémangiome infantile. La professeure Lynda Taibi a souligné l’efficacité des séances éducatives pour aider les patients atteints de psoriasis et a recommandé de consulter des dermatologues spécialisés pour un traitement efficace. Parallèlement, lors d’une récente rencontre, des spécialistes ont souligné la nécessité de sensibiliser les sages-femmes au dépistage précoce de l’hémangiome chez les enfants, en mettant en avant l’importance du diagnostic précoce pour une prise en charge appropriée.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’OPEP optimiste face aux incertitudes!

Mardi, les prix du pétrole ...

Le Covid qui intrigue toujours !

Selon une étude sur la ...

La chute du blé, une aubaine pour l’Algérie!

Suite à une baisse des ...

L’Algérie à l’heure de la transition énergétique

L’Algérie possède un potentiel considérable ...

Gaza face à l’insécurité alimentaire!

L’ONU et plusieurs ONG ont ...