Accueil » ACTUALITE » Le président de la République insiste sur une meilleur prise en charge. L’Algérie comptera 25 CAC d’ici 2025

Le président de la République insiste sur une meilleur prise en charge. L’Algérie comptera 25 CAC d’ici 2025

Quels seront les nouveaux moyens de lutte et de prévention contre le cancer ? Quand entreront les nouveaux dispositifs inhérents à la prise en charge améliorée des patients ? Pour répondre, il y a lieu d’annoncer que 21 centres anti-cancer seront réalisés et 4 autres le seront d’ici 2025. De quoi au fait se réjouir et mettre fin au calvaire des cancéreux. Il faut reconnaître que la politique du refonte du système de santé algérien commencent à porter ses fruits. La lutte contre le cancer, une des priorités de ce système de santé, constitue la pierre angulaire d’un vaste programme de réalisation de centres anti-cancer à l’orée 2025 ainsi que dans le domaine de la prévention contre ce fléau terrible. Cette gestion nécessite des moyens notamment des équipements permettant, entre autres, le diagnostic précoce, la radiologie et les IRM performants, les médicaments thérapeutiques moins chers et accessibles aux patients ainsi que les autres formes de traitement comme la «chimio». Le président de la République, Abdelmajid Tebboune, avait, rappelons-le, annoncé courant novembre 2023, une initiative de lutte contre le cancer comme un de ses engagements visant à protéger les malades. Une initiative qui repose sur une série d’objectifs et de programmes en matière de dépistage précoce ainsi que de lutte contre les facteurs de risque. Cette initiative suppose, en clair, un suivi de sa concrétisation et des résultats à en tirer au fur et à mesure des moyens mis en place. Dans ce contexte, le président de la Commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer, le Pr. Adda Bounedjar, a indiqué dimanche à Alger que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a donné des instructions concernant la prévention et la lutte contre le cancer en vue d’une meilleure de la prise en charge des patients. Il s’agit visiblement d’un dossier lourd du système de santé qui s’apprête à être mie en oeuvre. « Nous avons été honorés aujourd’hui par notre rencontre avec le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, lors de l’installation de la Commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer. Nous avons présenté à M. le Président un état des lieux sur le Cancer en Algérie et une stratégie de lutte comportant cinq axes », a en effet déclaré le Pr. Bounedjar à l’issue de l’installation par le Président de République des membres de la Commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer. « Ces cinq axes sont la prévention, le dépistage précoce, le diagnostic précoce, la recherche scientifique et les modalités pour l’amélioration de la prise en charge du patient », a-t-il ajouté. Il soutient que « le Président de la République nous a donné des instructions concernant la prévention et la lutte contre le cancer en vue d’une meilleure prise en charge des patients en Algérie ». « Le Président de la République nous a également instruit de lui remettre un rapport périodique, dont le premier lui sera remis dans 03 mois pour lui faire part de la situation des patients en Algérie et des solutions envisageables à prendre dans les meilleurs délais », a poursuivi le Pr. Bounedjar. Pour sa part, le ministre de la Santé, Abdelhak Saïhi, a récemment inauguré la 7e édition du Salon national de l’information sur la lutte contre le cancer, «SICAN 2024», organisé par le ministère de la Santé en coordination avec l’association El Amel-CPMC (Centre Pierre-et-Marie-Curie). Il annoncera la création de 21 nouveaux centres anticancéreux, avec 4 autres prévus d’ici 2025. Cette initiative vise à rendre les traitements chimio thérapeutiques plus accessibles localement, réduisant ainsi la nécessité de déplacements et garantissant une meilleure proximité des services de santé pour les citoyens. Abdelhak Saïhi a souligné l’adoption d’une approche décentralisée pour la chimiothérapie, permettant ainsi une meilleure accessibilité aux soins et une réduction des déplacements inutiles. Le ministre a insisté sur l’importance de la prévention, affirmant que c’est le «pilier fondamental de l’action continue». Il a noté que la progression de la maladie est moindre en Algérie par rapport à d’autres régions, attribuant cela à la conscientisation de la population en matière d’hygiène alimentaire et à la nécessité d’intégrer des activités physiques dans les programmes scolaires. Abdelhak Saïhi a souligné que la sensibilisation et la prévention demeurent au cœur des efforts continus pour lutter contre le cancer en Algérie.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ras Al Ain. «800 autres familles seront relogées, ce qui porte le total à 2.100»

Après le report décidé en ...

Le wali d’Oran lors de Journée nationale du Chahid : «Les martyrs de la Révolution une «référence» pour la résistance palestinienne»

Les réactions en cascade des ...

Cessez-le-feu immédiat à Gaza. Le travail colossal de l’Algérie à l’ONU

Près de 30.000 personnes sont ...

Journée nationale du chahid. Le wali préside la cérémonie de distribution de 2.500 logements

Le wali d’Oran Sayoud Saïd ...

Les autorités locales mettent le paquet pour la journée de chahid. Distributions de logement à Gdyel, Béthioua et Misserghine

La Journée nationale du chahid ...