Accueil » ACTUALITE » Le Premier ministre préside une réunion de coordination avec les walis. La feuille de route du président en question

Le Premier ministre préside une réunion de coordination avec les walis. La feuille de route du président en question

L’approche «proactive» est un nouveau concept qui permet une importante intervention sur le plan local entre les professionnels, les responsables et les citoyens. C’est une forme d’interaction dans le cadre de la décentralisation accélérée des décisions dans le but d’atteindre les performances et les objectifs fixés. Ce concept semble être le leitmotiv du gouvernement d’Aimene Abderahmane qui contrôle, suit et évalue, à chaque fois, ses ministres suivant leur rendement sur le terrain. Les walis sont aussi cette pierre somme toute utile de l’édifice que veut construire le président algérien Abdelmajid Tebboune. Quel nouveau rôle pour les walis? A ce propos, des spécialistes consentent à admettre que les walis ont une mission «très importante» dans le domaine de la démarche «proactive», raison essentielle qui fait qu’ils sont régulièrement en réunion avec le président de la République ou son Premierministre. C’est la vitesse de croisière entamée ces dernières semaines dans l’agenda du gouvernement qui visiblement s’avère charger afin de prouver son efficacité dans le domaine de la prise en charge de la feuille de route du président Tebboune. En effet, le temps presse d’autant plus que le président de la République ne veut rien laisser au hasard même pas l’échéance du mois de Ramadhan qu’il compte mettre à profit pour insuffler une dynamique aux projets en cours, aux affaires courantes des citoyens, à l’économie locale et à l’investissement productif entres autres. Seule l’épreuve du terrain demeure et demeurera le critère par excellence de l’efficacité de l’actuel gouvernement. Tout compte fait l’entame du Ramadhan ne devrait pas signifier une occasion de relâchement et les ministres notamment ceux qui ont été fraichement installés auraient été fort probablement instruits de la nécessité de faire montre de leur savoir-faire et de leur engagement aux décisions prises par le président. Qu’attend le gouvernement de ses ministres ? Et quelles sont aussi ses orientations durant sa dernière réunion de coordination avec les walis territoriaux? Sitôt les 11 nouveaux ministres du gouvernement installés dans leurs fonctions d’une manière officielle, ils sont déjà appelés à faire preuve de lucidité et de performance sur le terrain mais aussi prouver leur capacité dans l’efficacité pour accompagner les efforts du président de la République dans le développement du pays. Le gouvernement est vite entré en besogne puisqu’il a réuni les walis de la République avec à la clé l’examen de l’avancement de la situation du programme du chefdel’Etat. A l’évidence, le gouvernement n’a nullement envie de perdre du temps en ce sens qu’il veut inculquer à ses ministres notamment les nouveaux les directives et les orientations du président Tebboune dans lee domaine de la gestion des préoccupations majeures des citoyens particulièrement dans le service public. Dans ce registre, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a présidé, mardi, en présence du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, une réunion de coordination avec les walis de la République, consacrée à l’examen de l’état d’avancement de la mise en œuvre des engagements du président de la République et de ses différentes décisions relatives à l’amélioration du service public, à la généralisation du développement équilibré et à la promotion de l’économie locale, notamment celles issues de la dernière réunion Gouvernement-walis, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre. Dans le cadre de ses orientations lors de la réunion tenue par visioconférence, le Premier ministre a rappelé l’importance de « l’approche proactive adoptée par les pouvoirs publics en prévision du mois sacré de Ramadhan », insistant sur « l’importance du « suivi permanent sur le terrain et de la mise en place de mécanismes efficaces de contrôle, de veille et d’alerte précoce tout au long du mois sacré ». M.Benabderrahmane a également appelé à « renforcer le travail en synergie avec les acteurs de la société civile pour développer le civisme et sensibiliser à l’importance de la lutte contre le gaspillage, notamment en coordination avec l’Observatoire national de la société civile et le Conseil supérieur de la jeunesse ». Dans le même sillage, le Premier ministre a mis l’accent sur la nécessité « d’aller de l’avant dans cette action prospective, notamment en ce qui a trait aux préparatifs de la prochaine saison estivale », et ce à travers « la prise des mesures pratiques préventives pour éviter les feux de forêt, avec l’accélération de la cadence du parachèvement des structures de services pour devenir une valeur ajoutée dans le processus de diversification de l’économie nationale à laquelle aspirent les Hautes autorités du pays ». Concernant l’appui à la dynamique économique, M. Benabderrahmane a rappelé l’importance d' »une progression rapide dans le processus d’instauration des règles d’une économie locale créatrice de richesses, à travers le soutien et l’accompagnement des investisseurs », soulignant « la priorité de réaliser l’autosuffisance alimentaire, notamment en créant les conditions idoines à l’augmentation de la production nationale en récoltes stratégiques et la numérisation urgente du secteur agricole, en sus du parachèvement des différents projets publics en cours de réalisation dans tous les domaines, à même de permettre d’améliorer la qualité des prestations et d’accroître l’attractivité économique des territoires ».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...

2ème session d’APW en avril. L’agriculture, un dossier qui promet…

La deuxième session ordinaire de ...

Vigilance face aux turbulences et tensions dans la région. Que de défis à l’Algérie nouvelle !

Le Président de la République, ...

Les communes doivent déposer succinctement les opérations avant de prétendre aux financements de soutien. De la crise Covid … à la crise budgétaire

L’une des recommandations faites aux ...

7.300 victimes dont 2.470 après l’indépendance et des survivants souffrant d’handicaps physiques psychologiques. Les crimes continus des mines antipersonnel

Après la mort des victimes ...