Accueil » ACTUALITE » Le pic des infections atteint au plus tard dans 10 jours. Djenouhat tire la sonnette d’alarme

Le pic des infections atteint au plus tard dans 10 jours. Djenouhat tire la sonnette d’alarme

Sursaut inquiétant. Comme prévu par les spécialistes, la 4ème vague est bien là. Elle se dessine nettement et assez dangereusement même peut-être. Les experts l’avaient pourtant prédit. Ils avaient auparavant longuement insisté sur la vaccination pour amortir les contaminations. Prenant le taureau par les cornes, l’Etat algérien a pris une série de mesures préventives. Il a reconduit les mesures déjà en vigueur de 10 jours puis a décidé de fermer les établissements éducatifs et universitaires pour la même durée. Le Chef du Laboratoire central EPH de Rouiba, vient de réagir pour empêcher la pandémie de se propager et de s’étaler plus qu’il n’en faut avec le lancement de la vaccination intensive des jeunes et des enfants. Devant l’expansion des contaminations journalières par le Covid, le Pr Djenouhat estime indirectement que le nombre exact pourrait bien dépasser le bilan livré par le comité scientifique. Le Professeur Kamel Djenouhat fait état en effet d’une recrudescence inquiétante jamais égalée jusqu’ici des contaminations par la pandémie dans le pays. Il a affirmé que la contamination au Covid-19 note un nombre plus important par jour que celui communiqué. Le nombre quotidien d’individus touchés par la contamination à la Covid-19 en Algérie étant rapporté par le ministère de la Santé, le Pr Djenouhat estime que ce dernier « se base sur les tests PCR positifs ». « On ne prend pas en considération les résultats des tests sanguins ou des tests antigéniques» dit-il. Le président de la Société algérienne d’immunologie, Pr Kamel Djenouhat avance par conséquent un nombre bien précis et plus important que le bilan livré par le ministère de la santé. Après avoir frôlé la barre des 400 cas au 1er janvier, 600 cas par jour au 12 janvier, le bilan du ministère parle de plus de 1500 cas/ jour. Ce qui démontre que l’épidémie connaît un nouveau rebond dû à une 4ème vague. La situation sanitaire s’est sérieusement détériorée en Algérie. De nouveaux records de contamination sont enregistrés. Avec la détection des cas Omicron, ce bilan pourrait avoir été revu à la hausse. Que faut- il faire ? Y a-t-il lieu d’être pessimiste ? Le Professeur va loin en disant que « le pic des infections devrait bien être atteint d’ici une semaine à 10 jours au plus tard ». C’est-à-dire entre le 28 et 31 janvier 2022 selon les prédictions de Djenouhat. Ensuite vient une phase de stabilisation de quelques jours. Puis, on aura une phase de régression du nombre des contaminations à la Covid-19. Celle-ci dure entre 10 à 15 jours environ. Il s’agit de la période où un grand nombre de décès sera enregistré. Ceci, en se basant sur les statistiques des vagues précédentes. Suite à des données épidémiologiques du coronavirus en Algérie, Kamel Djenouhat a déclaré que le mutant Omicron, beaucoup plus contagieux que Delta, a une prévalence de l’ordre de 70% tandis qu’il s’attend à une disparition du variant Delta dans les 10 jours qui viennent. Le président de la Société algérienne d’immunologie appelle les Algériens à se faire vacciner. Le Pr Kamel Djenouhat affirme : «Tous les vaccins connaissent moins d’efficacité avec le mutant Omicron, qui ne dépasse pas 32%, selon ce que confirme l’Organisation mondiale de la santé» rapporte Echorouk. En effet, malgré la baisse de l’efficacité des vaccins face au variant Omicron, l’immunologiste appelle, quand-même, les citoyens à se faire vacciner dans le but d’éviter les complications du Virus. De plus, le professeur souligne l’intérêt du port des masques de protection respiratoire qui reste le moyen de prévention le plus important pour lutter contre les contaminations. Ainsi, le praticien proclame : «Nous ne pouvons pas empêcher les gens de sortir travailler ou de subvenir à leurs besoins, mais nous leur conseillons bien de porter des masques et de prendre leurs distances».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

A l’approche du Ramadhan. Remontée injustifiée depuis samedi du prix de viande de volaille à 500 da

Si les ménages semblent en ...

33 producteurs, 10 familles, 4 artisans et 2 importateurs de viande rouge présents. 121 brigades de contrôle mobilisées pour le Ramadhan

Le mois de Ramadhan est ...

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...