Accueil » CHRONIQUE » Le pétrole se reprend !

Le pétrole se reprend !

Les cours du pétrole ont enregistré une nouvelle progression vendredi, toujours aiguillonnés par la perspective du réveil économique de la Chine et le début des festivités du Nouvel an, censées stimuler la demande. En effet, fin 2022, la Chine a mis un terme à sa politique zéro Covid. Si le pays est pour l’instant occupé à lutter contre une hausse des infections, celle-ci ne devrait être que passagère. Au cours de l’année, la Chine va se rouvrir au monde. Le patron de la compagnie saoudienne, Aramco annonce de possibles pénuries d’approvisionnement. Interrogé par CNBC, Amin Nasser a indiqué que l’offre de pétrole ne parviendra pas à suivre la demande. « Pour le moment, la capacité est suffisamment importante pour gérer toute perturbation. Mais je suis loin d’être sûr que ce sera le cas à moyen et long terme, car cette capacité de réserve va diminuer », a-t-il déclaré ; propos relayés par « Business AM ». Dans son interview, il a expliqué qu’il craignait également les répercussions de la guerre russo-ukrainienne (une offre russe moins élevée) et une augmentation de la demande issue de l’industrie aéronautique. Maarten Wetselaar, patron de la compagnie pétrolière espagnole Cepsa, a d’ailleurs prédit que le prix du baril de Brent pourrait à nouveau atteindre la barre des 100 dollars au second semestre 2023. Dans son rapport mensuel sur le pétrole publié cette semaine, l’Agence internationale de l’énergie « AIE » a dressé le même constat que Nasser : L’offre russe ralentit et va continuer de s’affaiblir, à cause des sanctions. « L’optimisme sur la réouverture de la Chine a permis aux cours du brut de connaître une bonne semaine », a commenté, dans une note, Edward Moya, d’Oanda, rapporte l’AFP. « Le début du Nouvel an va être suivi de près pour vérifier que les déplacements sont bien aussi soutenus que beaucoup anticipent ». Le loueur d’avions Avolon a estimé, cette semaine, que la levée des restrictions sanitaires en Chine devrait permettre au trafic aérien mondial de retrouver son niveau d’avant la pandémie d’ici juin prochain. Au demeurant, les prix du pétrole ont augmenté vendredi en raison de l’optimisme concernant la fin du cycle de resserrement de la Réserve fédérale américaine, ce qui soutiendra l’économie et stimulera la demande de carburant, relaie Reuters. Selon la plupart des économistes interrogés par Reuters, la Fed mettra fin à son cycle de resserrement après une hausse de 25 points de base lors de chacune de ses deux prochaines réunions de politique générale, puis maintiendra probablement les taux d’intérêt stables pendant au moins le reste de l’année. Pendant ce temps, le Dollar Index se dirigeait vers une deuxième baisse hebdomadaire consécutive. Un dollar plus faible rend le pétrole brut, dont le prix est exprimé dans cette devise, moins cher pour les acheteurs étrangers.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De gros moyens contre les feux de forêts

Les dégâts causés par les ...

OPEP, réunion décisive en juin

L’OPEP approche un moment décisif ...

Cancer, tout pour un diagnostic précoce

En Algérie, environ 55 000 ...

Netanyahu isolé, la victoire de la Palestine!

Lundi, le procureur de la ...

L’Emir Abdelkader revient cette semaine!

Les historiens de la Commission ...