Accueil » CHRONIQUE » Le pétrole, les raisons d’une chute!

Le pétrole, les raisons d’une chute!

Le brut a fortement baissé au cours de la séance du vendredi, au milieu des inquiétudes croissantes concernant l’augmentation attendue de l’offre de pétrole, en raison du report du plus grand consommateur de pétrole brut au monde, les États-Unis, remplissant les réserves stratégiques de pétrole brut, ce qui aura un impact négatif et affecter les mouvements des prix du pétrole brut. Les contrats spot de Brent ont enregistré une baisse de 3,63% et ont atteint le niveau de 72,78 dollars le baril, en plus d’une baisse des contrats spot pour le brut West Texas de 3,18% et ont enregistré environ 67,25 dollars le baril. Les craintes, quant à la solidité du secteur bancaire, ont repris de plus belle, vendredi, les Bourses européennes s’inscrivant en fort repli après une nette augmentation du coût de l’assurance contre le risque de défaut de plusieurs banques européennes. Le titre de Deutsche Bank chutait de plus de 10% vendredi matin, relaye l’AFP. Le pétrole fait face à la « faillite » des banques notamment la faillite de la banque Silicon Valley Bank (SVB), puis de deux banques régionales américaines, suivi d’autres turbulences en Europe. C’est ainsi que les investisseurs délaissent les actifs à risque comme les matières premières, malgré des regains de confiance passagers, souligne l’AV. Depuis la faillite de la banque californienne Silicon Valley Bank (SVB), puis de deux banques régionales américaines, suivi d’autres turbulences en Europe, les investisseurs délaissent les actifs à risque comme les matières premières, malgré des regains de confiance passagers. Le rachat en urgence de Crédit Suisse par sa concurrente UBS devait en effet sonner la fin de la crise de confiance dans le secteur et l’absence de remous après ce sauvetage annoncé, dimanche, avait momentanément rassuré les marchés, souligne l’AFP. Le rachat en urgence de Crédit Suisse par sa concurrente UBS devait en effet sonner la fin de la crise de confiance dans le secteur, et l’absence de remous après ce sauvetage annoncé, dimanche, avait momentanément rassuré les marchés, toujours selon la même source. Ce qui a fait craindre une répétition du même scénario que la crise financière mondiale de 2008, qui a provoqué une baisse des prix du pétrole. Mais il n’y a pas que la crise « bancaire » qui a fait chuter le prix du baril. La secrétaire américaine à l’Energie, Jennifer Granholm « a laissé entendre que le remplissage des réserves stratégiques (SPR) de pétrole des Etats-Unis pourrait prendre des années », indique Stephen Brennock, de PVM Energy. « La spéculation était née du fait que la baisse marquée des prix avait fait plonger le prix du WTI pendant un certain temps au-dessous de la fourchette de 67-72 dollars par baril », limite que le gouvernement américain avait défini à l’automne comme la condition à remplir pour l’achat de brut pour la reconstitution des réserves, explique Carsten Fritsch, de Commerzbank. Entre septembre 2021 et janvier 2023, le gouvernement américain a prélevé quelque 250 millions de barils des réserves stratégiques (SPR), soit 40 % du total, pour tenter de soulager le prix de l’or noir. Les SPR sont actuellement à leur niveau le plus bas depuis décembre 1983. Le président Joe Biden avait promis en octobre que les États-Unis achèteraient du brut sur le marché si les prix tombaient dans une fourchette comprise entre 67 et 72 dollars. Sur le plus long terme, les analystes d’ANZ prévoient une remontée des prix sur la deuxième partie de l’année, de nombreux facteurs suggérant toujours un resserrement du marché pétrolier.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La lutte contre la drogue, une priorité!

Des participants à une journée ...

Pétrole, les menaces saoudiennes et qataries

Les prix du pétrole continuent ...

Energies renouvelables, l’autre défi!

L’Algérie vise à atteindre 15.000 ...

Le Monde réfléchit à l’anti-pandémie !

L’année 2023 marque le 75e ...

Permis à point encore suggéré!

Selon un document du Conseil ...