Accueil » CHRONIQUE » Le pétrole, l’autre enjeu!

Le pétrole, l’autre enjeu!

Ce mardi, l’OPEP a maintenu inchangées ses prévisions sur la croissance de la demande de pétrole pour 2023, dans un environnement économique mondial marqué par de nombreuses incertitudes et défis. Le cartel table toujours sur une croissance de la demande de 2,2 millions de barils par jour. La production de ses treize membres avait augmenté de 91 000 barils par jour, sur une base mensuelle, au cours du mois de décembre dernier. L’organisation a déclaré, dans son rapport mensuel publié mardi, que la production de ses membres était passée à 28,971 millions de barils par jour, au cours du mois dernier, contre 28,879 millions de barils par jour en novembre. Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Faisal bin Farhan al Saud, a défendu l’intérêt de son pays à maintenir des «prix du pétrole stables» pour assurer la chaîne de distribution de l’énergie, qu’il considère comme essentielle, lors de son discours au Forum économique mondial dans la ville suisse de Davos. «Garantir l’approvisionnement en énergie est essentiel », a déclaré le ministre saoudien, qui s’est engagé «pour cela et pour les énergies du futur avec moins d’impact sur l’environnement», il a donc proposé « de suivre la voie de l’investissement dans les énergies renouvelables», un enjeu qui «prend du temps», relaie «Atalayar». Alors que l’énergie verte se développe, Bin Farhan a insisté sur la nécessité de « maintenir la chaîne d’approvisionnement en énergie traditionnelle de manière responsable » afin d’éviter les problèmes d’approvisionnement. Les prix du pétrole reprenaient leur souffle lundi après une semaine de hausse, les craintes de récession mondiale reprenant le pas sur l’optimisme des investisseurs, quand le gaz naturel tombait quant à lui à un niveau plus bas depuis 16 mois. Le prix du gaz naturel européen continue de se replier et passe sous le niveau symbolique des 60 euros. Il s’agit de son niveau le plus faible depuis septembre 2021. Les perspectives en termes d’offre s’améliorent car, selon Bloomberg, la Chine expédie des cargos de LNG en direction du Vieux Continent car les stocks du pays sont pleins. Entre-temps, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a commenté les allégations selon lesquelles les forces américaines auraient fait passer en contrebande du pétrole et des céréales de la Syrie vers leurs bases en Irak. Selon les données officielles du régime syrien, plus de 80% du pétrole extrait en Syrie, au cours du premier semestre de l’année dernière, a été sorti clandestinement du pays par les forces d’occupation américaines, selon Wang Wenbin. Le Président Vladimir Poutine a annoncé, mardi, que la Russie a augmenté sa production de pétrole de 2% à 535 millions de tonnes en 2022 alors que la production de gaz a chuté de 11,8%, en raison de la hausse des prix.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De gros moyens contre les feux de forêts

Les dégâts causés par les ...

OPEP, réunion décisive en juin

L’OPEP approche un moment décisif ...

Cancer, tout pour un diagnostic précoce

En Algérie, environ 55 000 ...

Netanyahu isolé, la victoire de la Palestine!

Lundi, le procureur de la ...

L’Emir Abdelkader revient cette semaine!

Les historiens de la Commission ...