Accueil » ACTUALITE » Le PDG du groupe Sonelgaz à propos de l’Energie solaire. L’Algérie bientôt un leader mondial

Le PDG du groupe Sonelgaz à propos de l’Energie solaire. L’Algérie bientôt un leader mondial

Pourquoi l’Algérie a-t-elle si besoin de l’énergie solaire? Comment entend-elle profiter du solaire du sud algérien? Pour les spécialistes des questions énergétiques, l’Algérie a fait depuis de longues avancées vers l’Energie solaire mais là-voilà en train de concurrencer fortement les pays leaders dans ce domaine. L’Algérie, rappelons-le, était déjà, il y a quelques années, l’un de plus importants gisements d’énergie solaire au monde, avec une capacité d’insolation de 2.000 à 3.900 heures par an et une irradiation de 3.000 à 6.000 Wh-M2, soit l’équivalent de 10 fois la consommation mondiale. Aujourd’hui, ses capacités solaires ont grandi. Le pays fournit en effet 25.000 mégawatts d’électricité. Une quantité parfaitement adaptable et convertible, d’ailleurs en solaire, selon les experts.
Tous ces chiffres montrent que si l’Algérie avait amorcé son «Plan solaire» durant les années de crise économique mondiale, elle en serait aujourd’hui son leader. Il est évident que ce potentiel gigantesque d’énergie solaire que recèle le pays, a fait depuis l’objet d’un intérêt, somme toute, singulier des autorités centrales du pays et du ministère de l’Energie. En plus, le grand désert du Sahara algérien constitue à juste titre une opportunité inouïe dans le domaine d’exploitation de cette forme d’énergie qui est une «énergie renouvelable». Le pays nourrit une forte ambition d’exploiter cette énergie à des fins d’économie pour remplacer l’énergie électrique nécessaire aux usines, aux collectivités locales et aux ménages entre autres. L’électricité qui coûte cher, est devenue un fardeau financier de taille pour le Budget de l’Etat. Peut-être verra-t-on, dans quelques années, des usines, des entreprises et des ménages fonctionner uniquement avec du solaire qui est moins coûteux et «plus écolo» que les autres énergies. Une chose est certaine. L’Algérie est appelée dans quelques années à devenir un leader mondial incontesté. C’est néanmoins ce que souligne le PDG du groupe Sonelgaz affirmant que, dans quelques années, l’Algérie deviendra un leader mondial dans l’énergie solaire. Le Président Directeur Général (PDG) de Sonelgaz, Mourad Adjal, a déclaré, ce mardi, qu’en 2035, l’Algérie sera un grand producteur et un leader mondial dans l’énergie solaire. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte le quotidien, «Algérie Eco». Le premier responsable du groupe Sonelgaz a fait savoir que l’Algérie dispose des atouts majeurs dans ce domaine et a fait valoir les arguments pour fournir de l’énergie sur le marché mondial.« À l’horizon 2035, cette énergie va dépasser les 45.000 mégawatts », a-t-il affirmé, sachant que notre pays produit aujourd’hui une quantité de 25.000 mégawatts d’électricité. Il convient de préciser que l’Algérie consomme une moyenne allant de 12.000 jusqu’à 17.000 mégawatts. Ce qui peut lui permettre de céder une quantité d’environ 10.000 mégawatts sur le marché régional. Ce n’est pas tout ! Retrouvez plus de détails dans les prochains paragraphes de la deuxième partie de cet article. En effet, le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a participé, ce mardi, aux travaux de la Conférence sur les interconnexions électriques en Méditerranée. Et ce, en présence du Comité maghrébin de l’électricité (COMELEC) et de l’Observatoire méditerranéen de l’énergie (OME), en plus de l’Association des gestionnaires des réseaux de transport de l’électricité méditerranéens (Med-TSO) et l’Association méditerranéenne des agences nationales de maîtrise de l’énergie (MEDENER). Selon la susdite source médiatique, Mohamed Arkab a affirmé que le projet d’interconnexion électrique entre l’Algérie et l’Europe vise à renforcer les échanges électriques régionaux. Il faut rappeler que « l’Algérie dispose d’un niveau d’ensoleillement de 3.000 heures par année et pour le cas de la localité de Laghouat, il est estimé à 1.800 heures par an, » fait remarquer Houari Mahi, responsable de l’ingénierie chez Sonelgaz Énergies renouvelables. « C’est assez énorme pour nous pousser à investir dans la réalisation d’ouvrages photovoltaïques: ce que nous produisons grâce aux sources fossiles, il faut le produire en photovoltaïque, » insiste-t-il. Pour diversifier son mix énergétique dominé par le gaz et le pétrole, l’Algérie veut atteindre 15.000 MW d’énergie solaire d’ici à 2035. Un appel d’offres est en cours pour installer des centrales solaires dans plusieurs régions. Celle de Laghouat est à l’avant-garde de cette conversion : des kits solaires ont été distribués dans les villages enclavés et aux populations nomades. « Je l’utilise tous les jours et toutes les nuits, pour regarder la télévision, éclairer, recharger mon téléphone : c’est que du positif, » assure Moulay Bemgit, éleveur nomade. Un peu plus loin, Ain Madhi est le siège de la Tariqa tijaniyya, une confrérie soufie qui compte des centaines de millions d’adeptes dans le monde. Dans cette ville aussi, la transition est en marche. Sur le toit de l’école coranique, face à la mosquée, un chauffe-eau solaire vient d’être installé.
À Oran, la deuxième ville d’Algérie, le nouveau terminal de l’aéroport d’une capacité de 3,5 millions passagers par an est partiellement alimenté par plus de 4.500 panneaux solaires sur l’immense toiture. La capacité totale est d’1,7 MW. « C’est une aérogare verte, » précise Nadjib Benchenane, directeur de l’aéroport Ahmed Ben Bella d’Oran, avant d’ajouter: « Le gestionnaire de l’aéroport gère onze aéroports dans l’ouest et le sud-ouest du pays. On a beaucoup de soleil à Oran et dans les aéroports du sud, il y en a encore plus, donc prochainement, nous avons l’objectif de les équiper également en installations d’énergies renouvelables, » indique-t-il.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le chrono tachygraphe est désormais exigé dans le transport routier. Une solution pour réduire la folie routière

Qu’est-ce qu’un chrono tachygraphe? Dorénavant, ...

Pour mettre fin à la hausse des prix des fruits et légumes. Série de mesures pour garantir la stabilité

Les prix des fruits et ...

Risque de fortes pluies. Oran a besoin de «nouveaux avaloirs»

«De par sa position géographique ...

L’APOCE compte mettre de l’ordre dans ce créneau très juteux. Tout ce qui brille, n’est pas or

Comment savoir qu’une telle ou ...

Le PDG annonce une réorganisation totale du transporteur aérien algérien. Air Algérie: Un nouveau plan de vol

Air Algérie voit grand. La ...