Accueil » SPORT » Le patron des Bleus veut surprendre l’Argentine. Deschamps: «Benzema? J’ai 24 autres joueurs!»

Le patron des Bleus veut surprendre l’Argentine. Deschamps: «Benzema? J’ai 24 autres joueurs!»

De notre envoyé spécial
à Doha: Rachid BELARBI

Le sélectionneur de l’équipe de France a insisté hier en conférence de presse sur la nécessité de s’adapter à toutes les difficultés qui entravent sa marche en avant pour pouvoir surprendre l’Argentine, aujourd’hui en finale de Coupe du Monde, et réinscrire, pour la deuxième fois de suite, son en lettre d’or dans le palmarès du football universel. “Il y a des impondérables mais le maître mot est de s’adapter. On a tout fait pour être ici. L’entraineur de Argentine, Scaloni, scaloni a également dû affronter beaucoup de paramètres, il a perdu le premier match face à l’Arabie Saoudite mais il est là. le contexte est particulier, c’est une finale et l’objectif est d’aller chercher le titre , un titre de plus. Par rapport au huitième de finale qu’on avait remporté (4-3) face à l’Argentine, en 2018, 07 joueurs étaient déjà présents et sont là. ce n’est pas la même équipe, les mêmes joueurs, ni le même match. Cette fois-ci, c’est une finale. Ils ont joué 6 matches, avec des systèmes différents, cela nous servira, car nous avons trois observateurs focalisés sur ça. L’Argentine peut, néanmoins, faire quelque chose de différent demain, on verra” soulignait Didier Deschamps à ce propos, non sans refuser, assez poliment, d’évoquer la possibilité de prolonger l’aventure à la tête des Bleus au-delà de cette finale dominicale. “L’équipe de France est la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma vie professionnelle. C’est la passion, le très très haut niveau et je suis heureux d’être dans cette fonction là, mais le plus important, c’est l’équipe de France. Je suis à son service” dira, à ce sujet, l’ancien milieu de terrain de la Juventus de Turin, qui a, en parallèle, refusé d’évoquer un quelconque retour de Karim Benzema parmi le groupe à Doha, en dépit de sa guérison et de son retour aux entrainements collectifs à Madrid. “Je ne sais si vous, les journalistes étrangers, vous vous passez le mot pour évoquer ce sujet. J’ai des joueurs qui ont été blessés avant, Karim en fait partie, le dernier est Lucas Hernandez. On a eu un groupe au départ, on en a perdu trois, dont Nkunku. Depuis ce moment, j’ai 24 éléments à gérer, vous les connaissez. Poser la question vis à vis de ces joueurs, est limite maladroit, pour ne pas dire autre chose. Le groupe est là, je ne m’occupe pas des invitations des joueurs anciens ou des blessés” a lancé Deschamps, convaincu que le match de ce soir (18h en Algérie) ne se jouera pas en tribunes, mais bel et bien sur le terrain de la vérité. “L’Argentine a un soutien populaire très important. Il y a beaucoup de présence. Je m’attends à une ambiance festive, le peuple argentin est passionné, ils sont à fond derrière leur équipe, à dégager une ambiance de fête positive. C’est plutôt une bonne chose qu’il y a ait une telle ambiance pour un tel match, c’est une finale de Coupe du Monde, mais nos adversaires ne sont pas dans les tribunes, mais sur le terrain” glissera-t-il, sourire en coin.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De nouveau très en vue avec l’Olympique Lyonnais. Benrahma monte en puissance

Et si le fait d’avoir ...

La course au maintien s’emballe à 8 journées de la fin Magra en surprise, Chlef s’enlise

Bien que leur équipe ne ...

Classée 43ème nation mondiale et 7ème africaine. L’Algérie fait du surplace

Sans surprise, l’Algérie a fait ...

Son retour en EN, Petkovic, ses objectifs, sa grave blessure … Les confidences de Benzia

Dans une interview accordée au ...

En perspective des rencontres de juin face à la Guinée et l’Ouganda. Petkovic, l’embarras du choix

Après avoir effectué une large ...