Accueil » ACTUALITE » Le patron de l’ANEM dévoile des détails sur l’allocation chômage. Qui sont les bénéficiaires ?

Le patron de l’ANEM dévoile des détails sur l’allocation chômage. Qui sont les bénéficiaires ?

Nul doute que la pandémie du Coronavirus a fortement influé sur le marché du travail en Algérie, avec son corollaire les milliers de demandes d’emploi déposées au niveau des agences de l’ANEM territoriales. Il en ressort que cette problématique, liée au travail, est devenue un phénomène social accentué par les effets de la crise sanitaire sur l’économie. Annoncé en août par le président de la République, Abdelmajid Tebboune, l’avancement du dossier de traitement de l’allocation chômage va dans le bon sens. Pouvoir bénéficier de cette allocation demeure en effet la principale question chez les jeunes sans travail qui s’y intéressent, surtout en ces temps de vache maigre pandémique. L’Etat a décidé de revaloriser cette allocation dans le cadre du plan d’action du gouvernement 2022, pour la mettre au diapason des exigences des sans emplois et des mutations socioéconomiques du pays. Mais avant son entrée en vigueur, en principe dès janvier prochain, le gouvernement a défini les tranches d’âge des bénéficiaires ainsi que les montants de cette allocation. Une question cependant: qui sera en droit d’en bénéficier? Le Directeur Général de l’ANEM livre les nouveaux principes sur lesquels est fondée l’allocation de cette pension et les détails sur les profils des bénéficiaires. Longtemps parent pauvre des démunis et des sans travail en particulier, cette allocation a fait l’objet de débats controversés les uns réclamant carrément sa suppression pure et simple, au vu de certains dysfonctionnements, les autres plaidant en faveur de sa révision, au vu de la conjoncture économique de ces dix dernières années laquelle, rappelons-le, fut tout simplement lourdement impactée par la crise sanitaire et ses effets sur le plans de réduction des effectifs des entreprises et des licenciements pour cause de déficit budgétaire. Le Directeur Général de l’ANEM, Abdelkader Djaber, a déclaré lundi que l’allocation chômage toucherait environ 800.000 chômeurs. Dans une déclaration à la presse, le Directeur Général a précisé que la valeur de l’allocation chômage en Algérie varierait entre 8.000 et 15.000 dinars algériens. Pour lui, il est désormais possible de prolonger d’un an les délais d’intégration des contractuels de pré emploi. Cette mesure a été perçue par les postulants à cette allocation chômage comme une véritable bouffée d’oxygène.
Le même intervenant a également révélé la création d’un nouveau dispositif de suivi des catégories qui n’ont pas de formation. Des profils difficiles à intégrer sur le marché du travail. Pour ce qui est du montant moyen de cette allocation, il pourrait être aligné sur un minima de 10.000 dinars soit le même montant que pour la prime de Covid des ménages sans revenu et des personnes impactées par la pandémie. Dans ce contexte, le responsable a fait mention d’un accord avec la Sonatrach pour les intégrer. Le 10 novembre dernier, le sénateur à l’Assemblée nationale, Abdelouahab Benzaïm, a révélé que l’allocation en question entrera en vigueur à partir de janvier 2022. Il a en outre expliqué les conditions et les modalités d’en bénéficier. En présentant les motifs de la décision, il a été indiqué que l’allocation vise les chômeurs, primo-demandeurs d’emploi, âgés de 19 à 60 ans, qui sont inscrits auprès de l’Agence Nationale pour l’Emploi. Penchons-nous à présent sur les conditions. Celles instaurées par le gouvernement. Alors, quels sont les critères pour bénéficier de l’allocation chômage? D’abord, le demandeur doit être de nationalité algérienne. Ensuite, il doit être inscrit à l’ANEM. Qu’il soit étudiant ou demandeur d’emploi. Son inscription doit remonter à 6 mois ou plus. L’allocation est d’une durée de 6 mois. Son versement se fait mensuellement. On peut la renouveler pour une autre période seulement. Celle-ci ne peut excéder 6 mois. La valeur de l’allocation est de 14.000 dinars pour les résidents du sud. Elle atteint 12.000 dinars pour les résidents de l’est. Les bénéficiaires des wilayas du centre et celles de l’ouest auront 10.000 dinars. Après avoir bénéficié de l’allocation chômage et en cas de disponibilité d’un emploi par l’intermédiaire de l’Agence ou de toute institution privée ou publique, la subvention tombe de plein droit. La démission de tout emploi n’est pas acceptée, peu importe le salaire ou l’allocation que perçoit l’intéressé(e) pour bénéficier de l’allocation chômage.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...