Accueil » ACTUALITE » Le nouveau variant se propage à une vitesse vertigineuse dans le monde. Omicron : Vers l’immunité générale?

Le nouveau variant se propage à une vitesse vertigineuse dans le monde. Omicron : Vers l’immunité générale?

Maintenant qu’Omicron est en Algérie, que faut- il faire pour se protéger? Qu’en pensent les spécialistes? Pour le Dr Ilyes Merabet, le respect des gestes barrières et la vaccination sont une solution. Les experts, rappelons-le, ont mis en garde récemment contre le danger de recrudescence «d’ici deux semaines» du variant Omicron alors que jusqu’au 30 décembre 2021, 12 cas du redoutable omicron avaient été détectés en Algérie qui enregistre le 14 du même mois le 1er cas. Depuis, les mises en garde de l’Institut Pasteur d’Alger et du Comité scientifique chargé du suivi de la pandémie du Coronavirus, se sont multipliées pour prévenir sur la rapidité de la circulation de ce virus mortel que seule une bonne vaccination est en mesure de freiner. Il est évident que le variant Omicron fait couler beaucoup d’encre, et par là même, fait craindre le pire du moment que l’objectif de vaccination de 70% de la population algérienne tel fixé par le ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière est loin d’être atteint. A ce niveau-là, il faut espérer le meilleur et que les algériens notamment les couches d’enfants et moins adultes daignent se vacciner. Le variant sera le plus répandu dans le pays avertissent les experts. Il risque de remplacer d’ici fin janvier le variant Delta. Déjà à 145 cas confirmés d’Omicron au 14 janvier ce qui représente 33% des contaminations par le Covid normal, il y aurait probablement le feu en la demeure, même si les assurances de l’OMS font état d’une accélération virale de ce variant dans le monde qui est loin d’égaler celle du Covid. N’en restant pas là, il faut se contenter de redoubler de vigilance et en même temps augmenter le rythme de la vaccination. A quoi faut-il s’attendre dans les prochaines semaines? Les experts disent que le virus est très contagieux et plusieurs fois plus transmissible que le Delta. Il s’agit d’une nouvelle souche de Coronavirus à l’exception qu’elle reste «moins dangereuse». Le Dr Mahiaoui, membre de Comité national chargé de suivi de l’évolution de la pandémie en Algérie, dans une déclaration accordée à la radio chaîne 3, a affirmé que la propagation généralisée de variant Omicron au niveau mondial «pourrait être une vaccination générale», une chose, poursuit le même intervenant, qui pourrait permettre à toute l’humanité de se doter d’une «immunité collective». Pour le moment «la situation est plus ou moins maîtrisable », assure le Dr Mahiaoui. L’accent est certes mis sur la vaccination en masse mais le Pr explique que «l’on ne voit pas de cas graves ni de surconsommation d’oxygène. Il y a beaucoup de malades qui rentrent chez eux, il y a aussi beaucoup de patients qui sont hospitalisés chez eux moyennant un traitement classique». La propagation du variant Omicron serait une sorte de vaccination naturelle. Selon le Dr Mahiaoui, «on dirait que ce nombre important, plus d’un million de cas aux USA, plus de 300.000 cas en France, pourrait être une vaccination générale, et on pourrait être heureux d’arriver à une espèce d’immunité collective». «Si on arrive à 100 % d’immunisés, entre les vaccinés et les atteints du Covid, cela sera la fin de la pandémie», déclare le Dr Mahiaoui qui rappelle toutefois que «le doute demeure toujours autour de cette pandémie et ce virus qui demeure encore inconnu». Pour finir, le spécialiste a indiqué que le danger aujourd’hui en Algérie vient des «regroupements familiaux» qui sont, selon lui, les «générateurs de clusters». Le port de masque et les mesures barrières restent encore une démarche vitale, rappelle le spécialiste qui invite les citoyens à aller se faire vacciner contre le Coronavirus.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...