Accueil » SPORT » Le Mouloudia assure l’essentiel après avoir évité le pire. Acimi: «On souffrira mais le MCO ne rétrogradera pas!»

Le Mouloudia assure l’essentiel après avoir évité le pire. Acimi: «On souffrira mais le MCO ne rétrogradera pas!»

Ceux qui étaient samedi soir au stade Ahmed Zabana pour les derniers instants du choc des bas fonds entre le Mouloudia d’Oran et l’US Souf n’oublieront certainement jamais le scénario fou des ultimes souffles de cette rencontre haletante et à rebondissements. Il fallait, en effet, voir l’explosion de joie dans les gradins et tribunes, les joueurs et membres des staffs technique et médical courir dans tous les sens pour mesurer l’importance du but libérateur de Mohamed Naâmani, synonyme de victoire capitale pour entretenir l’espoir du maintien en Ligue 1. «C’était incroyable! On y a cru jusqu’au bout et Dieu merci, nous sommes parvenus à arracher cette précieuse victoire» soulignait Réda Acimi, l’ancien international et actuel entraineur des gardiens de buts du club d’El-Hamri. «Je puis vous assurer que le Mouloudia ne rétrogradera pas ! Je ne sais pas comment l’expliquer mais je sens que cette équipe a les moyens de pérenniser sa place en Ligue 1. Je sais, en revanche, que ce ne sera pas du tout facile. Bien au contraire ! Nous nous attendons à beaucoup souffrir, à d’énormes difficultés, mais je suis sûr, de par mon vécu et mon expérience, que ce MCO restera parmi l’élite du football national, là où est sa véritable place » tancera encore Acimi, la voix roque après de tels moments d’émotions. De son côté, le buteur-providentiel, Mohamed Naâmani, auquel l’entraineur Youcef Bouzidi a demandé d’évoluer comme avant-centre aux côtés de Mourad Benayad, sa joie était un plus mesurée. «Beaucoup de choses ont été dites à mon propos. Je vous jure que je n’ai jamais songé à quitter le MCO pour n’importe quelle équipe à Alger, ni pour l’ES Ben Aknoun, ni pour une autre. Je vous jure que je me suis investi corps et âme pour ce club. Mon absence est due à ma longue convalescence et la direction en était informée en temps réel » nous a, à ce propos, confié le longiligne défenseur à sa sortie du vestiaire, samedi en début de soirée. De son côté, l’entraineur Bouzidi a été pris à partie aussi bien par les supporters des gradins que par ceux qui avaient pris place en tribune officielle et au devant desquels il est allé au coup de sifflet final pour s’expliquer. La réaction hostile de cette partie du public l’en a finalement dissuadé. Il finira également par ne pas se présenter en conférence de presse, déléguant cette responsabilité à Réda Acimi.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En tournée à travers les séances d’entraînement des clubs de l’élite nationale. Ce que cherche Petkovic en Ligue 1

En assistant aux séances d’entraînement ...

JS Kabylie – MC Oran (A 18h – 23ème journée de L1). Entre deux grands malades

Dans un classique qui a ...

Le N°10 du MCA soigne ses statistiques et son image. Un Belaïli nouveau pour charmer Petkovic

Avec 11 buts et pas ...

De nouveau très en vue avec l’Olympique Lyonnais. Benrahma monte en puissance

Et si le fait d’avoir ...

La course au maintien s’emballe à 8 journées de la fin Magra en surprise, Chlef s’enlise

Bien que leur équipe ne ...