Accueil » Point de Vue » Le monoxyde de carbone «Le tueur silencieux»

Le monoxyde de carbone «Le tueur silencieux»

Le monoxyde de carbone «appelé le tueur silencieux» commence, quant à lui, à faire des victimes et provoquer des angoisses parmi la population. Les accidents ne sont pas rares comme l’on pourrait supposer.. Il y un petit truc qui le laisse différent des accidents de la route, c’est qu’il se produit uniquement en saison hivernale, alors que les accidents de la route font des carnages à longueur de l’année. Les intoxications au monoxyde de carbone en Algérie sont un problème majeur de santé publique. Chaque année, des centaines de personnes sont victimes de ce gaz mortel, qualifié à juste titre de «tueur silencieux». Des centaines de personnes qui sont annuellement touchées. Nous sommes donc, face à un drame récurent. Et ce, en dépit des mises en garde des autorités concernées: santé publique, Protection civile …etc. Ces mises en garde sont déployées sous forme de campagnes de sensibilisation à l’intention des populations, sur les dangers directs ou potentiels de l’asphyxie par ce gaz dont les taux s’accentuent en cette période de basse température. Selon les explications fournies par le ministère de la Santé publique: toxique et inodore, le monoxyde de carbone est le résultat d’une mauvaise combustion quels que soient les combustibles (gaz butane, charbon, essence, gaz naturel, pétrole, fuel ou propane) », en expliquant que « la densité du monoxyde de carbone est similaire à celle de l’air d’où sa propagation rapide dans l’espace ». « Ainsi, l’inhalation du «Co» permet – toujours selon les autorités de Santé publique- à cette dernière, de remplacer l’oxygène dans le sang et de s’adapter aux protéines transportant l’oxygène, ce qui pourrait entraîner la mort ». Avec les premières apparitions des symptômes, il faut appeler immédiatement le SAMU, la Protection civile, ou se rapprocher du centre de santé de proximité le plus proche, expliquent les mêmes autorités.. L’on pourrait remarquer à première vue que le relâchement et le manque de vigilance, de la part de certains, sont les causes numéro un de ces drames qui parfois déciment des familles entières d’un seul coup de faux. Nous avons tous parfois ce mauvais pli qui nous incite à prendre les choses sérieuses à la légère. Parfois, ces drames familiers, particulièrement endeuillant, sont le produit d’appareils de chauffage de mauvaises qualités ou faussement, homologués. Donc, le salut viendra sûrement quand à chaque début de saison de froid, l’on devrait faire vérifier les appareils de chauffage par un professionnel: chaudière, conduits, chauffe-eau, poêle, cheminée etc.. Il n’y aurait aucun mal à lui exiger une attestation d’entretien. Quand vous achetez un appareil, ne cherchez pas le moins cher sur le marché. Achetez votre appareil de chez un magasin ou un établissement connu, menu d’un bon ou d’une facture.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La sécurité sanitaire 2025-2030

La sécurité sanitaire pourrait avoir ...

Le dessalement: une option stratégique

Face à l’indisponibilité de l’eau, ...

2027, serait-elle, l’année de l’émergence?

C’est une thèse qui n’est ...

Les vents des présidentiels

A cinq mois des élections ...

L’Etat des investissements en Algérie

Avant de penser à donner ...