Accueil » CHRONIQUE » Le Monde va mal !

Le Monde va mal !

Dans une allocution télévisée, Poutine accuse l’Occident de vouloir «détruire» la Russie et annonce une «mobilisation partielle» de la population. Moscou compte mobiliser 300 000 réservistes pour renforcer ses troupes en Ukraine, a précisé le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, prévenant que cela ne représentait qu’une partie infime du nombre de personnes mobilisables dans le pays. Face à «la menace» représentée, selon lui, par «le régime nazi de Kiev», soutenu financièrement et militairement par l’Occident, «nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple», a également averti Vladimir Poutine, faisant allusion aux armes nucléaires. «Le but de l’Ouest est d’affaiblir, de diviser et de détruire la Russie», a lancé le président russe dans son allocution. Selon lui, l’Occident souhaite «supprimer les centres de développement souverains et indépendants» dans le monde pour se renforcer. Emmanuel Macron s’est exprimé mardi à la tribune des Nations unies à New-York. Un discours long d’une trentaine de minutes, contre 15 minutes traditionnellement attribuées à chaque représentant à l’ONU, dans lequel le chef de l’État a affiché sa colère vis-à-vis de la Russie et sa volonté d’organiser un référendum pour annexer la région de Kherson. Ni le président français, ni un autre chef d’Etat n’ont parlé de paix et de dialogue. Au contraire, ils promettent d’aider «militairement» l’Ukraine. Pire, Macron s’est adressé aux pays restés neutres depuis le début de la guerre en Ukraine en dressant une comparaison historique avec les États non-alignés. Ceux qui fuyaient la logique de blocs au moment de la Guerre Froide. «Le combat des non-alignés, c’était un combat pour la paix. Le combat des non-alignés, c’était un combat au service de la souveraineté des États. Ceux qui se taisent aujourd’hui servent malgré eux ou secrètement, avec une certaine complicité, la cause d’un nouvel impérialisme, d’un cynisme contemporain qui désagrège notre ordre international, sans lequel la paix n’est possible», a-t-il déclaré. Macron oublie les génocides des pays colonisateurs en Afrique, en Asie et même ailleurs. Il oublie que cet Occident ne dit pas «mot» sur les exactions d’Israël. Le Monde va mal, pour ne pas dire qu’il serait au bord d’une «troisième guerre mondiale». Le président américain Joe Biden a affirmé sur la chaîne CBS que les troupes américaines défendraient Taïwan si l’île venait à être envahie par la Chine, une déclaration qui devrait à nouveau provoquer l’ire de Pékin. Sollicité, un porte-parole de la Maison-Blanche a toutefois affirmé dimanche soir que la politique des Etats-Unis à l’égard de Taïwan «n’avait pas changé». «C’est une grave violation de l’engagement important des États-Unis à ne pas soutenir l’indépendance de Taïwan. Cela envoie un mauvais signal, grave, (de soutien) aux forces séparatistes militant pour l’indépendance de Taïwan», a déploré devant la presse Mao Ning, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. C’est dire que tout se tient à un fil. Les peuples suivent en spectateurs ces conflits, car «lassés par l’inflation de la monnaie et la cherté de la vie.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’UE se retourne vers Alger!

Après l’arrêt des livraisons de ...

Ça gaze à l’UE !

Le plafonnement du prix du ...

La gériatrie, l’autre requête…

Le président du Conseil national ...

Les propositions des syndicats de l’Education

Les syndicats du secteur de ...

La guerre de l’UE pour le gaz!

L’approvisionnement en gaz de l’Europe ...