Accueil » CHRONIQUE » Le Monde face à la Maladie X

Le Monde face à la Maladie X

Alors que la pandémie de Covid-19 est pro-gressivement maîtrisée, certaines craintes subsistent quant à l’émergence d’une nouvelle maladie. La crise sanitaire a eu un impact significatif sur différents aspects de nos vies, de l’économie aux méthodes de surveillance, de traitement et d’éradication des maladies. Selon l’OMS, il est probable que nous vivions à nouveau une situation similaire à celle du nouveau coronavirus mais avec une maladie potentiellement plus mortelle. « Il n’est pas exagéré de dire qu’il existe un potentiel d’événement de maladie X, juste au coin de la rue », a déclaré au National Post, le Dr Pranab Chatterjee, chercheur au Département de la santé internationale de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health à Baltimore. « La récente vague de cas de grippe aviaire H5N1 au Cambodge n’est qu’un exemple ». On ne la connaît pas encore, on ne sait pas si elle sera plus ou moins contagieuse que le Covid-19, mais elle porte déjà un nom: la maladie X. Richard Hatchett, Directeur général de la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies «CEPI», explique: Le X dans «maladie X» représente tout ce que nous ignorons. Il s’agit d’une nouvelle maladie dont nous saurons peu de choses lorsqu’elle apparaîtra: elle pourra ou non être mortelle, très contagieuse et constituer une menace à notre mode de vie. Nous ignorons également quand et comment elle franchira la barrière virale et infectera les populations. En revanche, nous savons que la prochaine maladie X apparaîtra et que nous devons être prêts », propos relayés par « Maxisciences ». Le Covid-19 a mis en évidence l’importance de se préparer à la prochaine pandémie. Bien que le virus ait été identifié en 2019, les scientifiques travaillaient déjà sur des vaccins contre des pathogènes similaires tels que le MERS et le SRAS. Leur expérience antérieure leur a permis de réagir rapidement à la nouvelle menace et de développer des vaccins contre la Covid-19 à un rythme sans précédent. Cette avancée dans le développement des vaccins est un exemple de la façon dont nous pouvons nous armer contre les futures maladies émergentes. Investir dans la recherche de vaccins et de mesures de surveillance améliorées permettrait de prévenir efficacement les futures pandémies. Selon Richard Hatchett, développer un vaccin en 100 jours et constituer une bibliothèque de vaccins permettraient de faire face à toutes les menaces potentielles. Bien que cela nécessite un investissement financier, les avantages économiques et sanitaires justifient cette démarche préventive.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Déjà des mesures contre les feux de forêt !

La Commission nationale de protection ...

Blé, l’Algérie sereine…

Les prix du maïs, du ...

Valorisation des eaux usées, le défi

Le ministre de l’Hydraulique, Taha ...

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...

Le SOS des enfants du Soudan

«Depuis près d’un an, les ...