Accueil » Point de Vue » Le mois sacré arrive à grands pas

Le mois sacré arrive à grands pas

Dans un peu plus de deux mois, nous allons recevoir en grandes pompes un invité récurrent. Un invité spécial, qui va bouleverser notre mode vie, durant un mois… Côté pouvoirs publics, comme côté ménages, les préparatifs sont déjà entamés… c’est un mois sacré normalement, consacré au jeûne, au recueillement et à la pénitence. Mais, l’aspect matérialiste s’est imposé au fil des siècles afin de faire de ce mois sacré, un mois de surconsommation, de la bonne chair et des aventures gastronomiques, parfois les plus folles. Et c’est, justement de là que commencent les grands ennuis du citoyen, notamment, le miséreux qui sera obligé de doubler l’effort… et, comme ici et ailleurs, le ramadhan constituerait pour les commerçants une opportunité à ne pas rater, en vue de se remplir les poches, un peu plus que d’habitude. Donc, les prix vont monter en flèche, ou du moins les prix de quelques denrées nécessaires pour ce mois spécial. Nous sommes à un peu plus de soixante jours du jour «j» et les citoyens les plus avertis, comme déjà avec la «stratégie de la fourmi»: le stockage démesuré des produits…Huile de table, en tête de liste. Pourquoi ? il y a des bruits qui courent, confirmant sa rupture dans quelques jours… Les quelques jours passent et l’huile toujours, ne manque pas sur les étalages. La rumeur fait partie de notre quotidien, voire de notre mauvais pli mental. Effectivement, il y a des citoyens qui ont de mauvais souvenirs là-dessus, pour avoir commis la faute de faire confiance aux promesses. C’est notre société qui est faite ainsi, avec ses aspects positifs, ses défauts. Sans omettre ses pensées et ses comportements mystérieusement contradictoires. Le ramadhan est pour la plupart des gens une coutume ancestrale au fond religieux, un des aspects de l’identité d’un peuple à laquelle il est très attaché. Nous remarquons, toutefois, que même les algériens qui vivent sous d’autres cieux et dans d’autres cultures diamétralement, différentes, depuis des générations, sont profondément liés à cette coutume, au tréfond religieux. C’est particulièrement, en ce mois de la pénitence, que les actes du repentir se multiplient parce que l’on se sent plus proche de son Créateur. Une semaine avant l’avènement du mois sacré, les autorités concernées vont multiplier les promesses, comme quoi, l’Etat va frapper fort sur les mains des spéculateurs de tout bord… D’expérience, nous allons voir comment les spéculateurs vont sortir leurs griffes, dès le premier jour, sans même être inquiétés..

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...