Accueil » ACTUALITE » Le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, à «RT Arabic». Algérie-Russie: Des relations historiques

Le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, à «RT Arabic». Algérie-Russie: Des relations historiques

Comment sont les relations entre la Russie et l’Algérie? Quelles perspectives d’avenir de partenariat entre les deux pays alliés? Entre Alger et Moscou, les relations sont plus que rassurantes. La Russie vient une nouvelle fois témoigner de son statut d’allié stratégique et historique de l’Algérie. La dernière sortie médiatique de la Russie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Lavrov, intervient dans un contexte international encore dominé par les répercussions du conflit en Ukraine mais elle a aussi de quoi faire taire les «jaloux» de l’immensité et de la profondeur des relations entre Alger et Moscou depuis l’indépendance. La Russie a réitéré sa position de partenaire politique et économique de l’Algérie, premier pays africain à signer en 2001, une Déclaration de partenariat stratégique avec la Russie. Historiquement, les relations entre les deux pays sont basées principalement sur une importante coopération militaire qui ne se dément pas d’ailleurs. La volonté de consolider cette coopération et ces relations s’est renforcée depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine. L’Algérie n’a pas vu d’inconvénient à renouveler cette coopération et ce partenariat stratégique depuis l’arrivée à la tête de la présidence algérienne, en 2019, du président Abdelmajid Tebboune. C’est dire que les relations et les partenariats entre les deux pays sont plus solides que jamais et le courant passe même très vite entre Alger et Moscou. Deux pays alliés qui ont depuis longtemps une perception et une vision communes sur des dossiers stratégiques notamment régionaux. Selon un communiqué officiel, le président de la République, Abdemajid Tebboune, se rendra en Russie, au courant du mois de mai prochain. C’est ce qui avait été convenu, lors d’un entretien entre les deux présidents, en janvier. Les deux pays préparent aussi la prochaine rencontre du Grand comité mixte algéro-russe. Dans ce registre, le ministre russe des Affaires étrangères, M.Sergueï Lavrov, s’est félicité des « excellentes relations historiques » unissant la Russie et l’Algérie, mettant en relief l’importance du partenariat stratégique et du dialogue actif entre les deux parties dans tous les domaines. « Les relations historiques entre les deux pays appellent au respect entre les peuples des deux pays », a en effet affirmé le chef de la diplomatie russe, dans une interview accordée à « RT Arabic ». Le premier diplomate de Russie a rappelé le soutien de son pays à l’Algérie durant la Guerre de libération contre la colonisation. Il souligne que son pays entretenait des relations avec l’Algérie, avant même l’indépendance. M.Lavrov a indiqué que la Russie et l’Algérie «entretenaient depuis, des relations étroites dans tous les domaines et un dialogue politique intense. Il a cité, à ce propos, les entretiens téléphoniques entre le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune et son homologue russe, Vladimir Poutine, affirmant que « le Président Tebboune comprend le sens, l’histoire et l’avenir du partenariat stratégique algéro-russe ». Il a rappelé, par-là même que l’Algérie était le premier pays africain à signer une Déclaration de partenariat stratégique avec la Russie en 2001, qualifiant cet accord de « base de nos relations et conférant un caractère spécifique à nos contacts ». Concernant les contacts au niveau politique, M. Lavrov a relevé sa rencontre, en septembre dernier, en marge de l’AG de l’ONU, avec son homologue algérien, Ramtane Lamamra ainsi que les évènements survenus l’année passée qui, explique-t-il, « dénotent l’existence d’une plateforme solide sur laquelle se base la coopération politique entre les deux pays ». Quant aux relations en matière d’énergie, M. Lavrov a précisé: « Certainement, nous sommes des partenaires non seulement dans le cadre de l’OPEC+, mais aussi dans le Forum des pays exportateurs du Gaz au sein duquel la Russie et l’Algérie participent activement », soulignant, à cet égard, les efforts entrepris par les deux pays pour garantir la stabilité des marchés énergétiques mondiaux. Sur ce point, M. Lavrov est revenu sur la décision de la dernière réunion ministérielle des pays « OPEC+ » qui a mis l’accent sur « la coordination entre les participants à cet évènement en vue de réguler le marché du pétrole et des produits pétroliers de manière à préserver, à la fois, les intérêts des producteurs et des consommateurs ». Soulignant que la Russie et l’Algérie partageaient les mêmes positions, il a déclaré: « Nous voulons des marchés stables, c’est pourquoi il est inutile de manipuler les cours ». Concernant les niveaux des échanges commerciaux et économiques, le responsable russe les a qualifiés d' »impressionnants ». « Nous avons engagé un dialogue actif et intense dans plusieurs domaines (…) les niveaux des échanges commerciaux et économiques entre nous sont assez impressionnants, d’autant que l’Algérie est l’un de nos trois grands partenaires en Afrique ». Lavrov a également estimé toutefois que « les capacités n’ont pas été entièrement exploitées, notamment dans les domaines de l’Energie, de l’Agriculture et de la production de médicaments ». S’agissant de l’adhésion de l’Algérie aux BRICS, M. Lavrov a fait état « de demandes officielles dont le nombre dépasse celui des membres officiels », soit plus de 5 y compris l’Algérie. Après avoir rappelé que le groupe avait mis en place, l’année dernière, des critères et des conditions pour accepter de nouveaux membres, M. Lavrov a affirmé que l’Algérie « est assurément en tête de cette liste compte tenu de ses caractéristiques ». Evoquant les relations bilatérales, le chef de la diplomatie russe a fait savoir que « l’Algérie, à l’image de la majorité des pays, est un Etat qui se respecte et respecte son histoire et ses intérêts sur lesquels elle trace ses politiques ».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Président de la République s’exprime sur les souffrances des ghazaouis. «Une tache dans l’histoire de l’humanité»

Des bombardements et des morts ...

Mers Al Hadjadj. Près de 200 embarcations de fortune évacuées mercredi du petit port

Dans le cadre de la ...

L’armée sioniste a détruit intentionnellement toutes les infrastructures de base. Plus de 20 ans pour reconstruire Ghaza

Comment reconstruire la bande de ...

Une position africaine commune pour la réforme du Conseil de sécurité. Corriger une injustice historique

L’Afrique dit son dernier mot. ...

Sacrifice de l’Aïd El Adha. Simple formalité pour les riches, Vraie saignée pour les pauvres

Il faut toucher combien pour ...