Accueil » ACTUALITE » Le ministre de l’Education dément toute pénurie de manuels scolaires. Pourquoi alors cette polémique?

Le ministre de l’Education dément toute pénurie de manuels scolaires. Pourquoi alors cette polémique?

Synthèse de B. L.

Le livre scolaire est depuis la rentrée au centre d’une grande polémique. Pénurie, rareté, pression… Sur les réseaux sociaux, le sujet fait jaser. Et la presse en fait ses choux gras. Pourtant, au cours de ces dernières années, on croyait avoir fini avec ce problème puisque le livre scolaire était disponible et toutes les demandes étaient satisfaites. Que s’est-il alors passé cette année ? Pourquoi un tel débat aujourd’hui ? Les parents d’élèves estiment que la rareté est due à une «mauvaise gestion» et ne cachent pas leur colère. C’est pourquoi le ministre de l’Education, Abdelhakim Belabed, s’est retrouvé obligé d’aborder la question. D’ailleurs, il a carrément démenti l’existence d’une quelconque « pénurie » de manuels scolaires. Selon lui, «l’opération de vente avançait à un rythme croissant» avec «une baisse de la pression» sur les établissements éducatifs et les points de vente dans plusieurs wilayas. C’est lors d’une conférence nationale par visioconférence, qu’il avait présidée jeudi dernier et à laquelle ont pris part des cadres de l’Administration centrale et des directeurs de wilaya, que le ministre a indiqué qu’«il n’y a aucune pénurie de manuels dont les titres ont été imprimés à un nombre plus élevé que celui des élèves et qui ont été acheminés à travers les centres de wilayas». M. Bealbed a même ajouté qu’«aucune annulation de vente des manuels scolaires n’a été décidée, et aucun changement ne s’est produit sur les modes d’acquisition du manuel scolaire. Autrement dit, la vente du manuel scolaire se fait au niveau des établissements scolaires comme d’habitude. Alors pourquoi est-il introuvable dans certaines écoles alors qu’il est disponible dans le marché informel à des prix exorbitants ? D’ailleurs, ce n’est pas la première fois. Le livre scolaire a toujours été présent chez les revendeurs informels et personne n’était en mesure de fournir la moindre explication. Le ministre devrait peut-être ouvrir une enquête sur la question. Ceci dit, pour le ministre de l’Education, le recours de l’Office national de la publication scolaire (ONPS) aux librairies privées pour la vente des manuels scolaires « se veut un plus et un soutien pour les établissements d’enseignement et une diversité des sources de vente ». Le ministre de l’Education nationale a insisté sur l’organisation d’expositions de vente des manuels scolaires en cas de besoin, pour peu que ces événements soient organisés dans les régions à forte demande. En outre, il a mis l’accent sur la nécessité « d’élaborer une carte des points de vente qui sera publiée sur la page Facebook de toutes les directions de l’Education mais également dans les lieux publics ». Le ministre a saisi l’occasion pour saluer les efforts de l’ensemble de la famille éducative, adressant ses remerciements aux directeurs de l’établissement éducatif, aux économes, aux agents des services économiques et aux fonctionnaires au niveau des établissements ayant repris « l’opération de vente qui a enregistré un faible engouement aux premiers jours de la rentrée scolaires ». Il s’est engagé, dans ce cadre, à œuvrer à trouver « la solution idoine avant la prochaine rentrée scolaire ».

À propos B.L

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pour trouver un équilibre entre les communes rurales et urbaines. Priorité au redécoupage administratif

Lors de sa visite de ...

Permis de conduire biométrique. La délivrance dans toutes les communes

Le permis de conduire biométrique ...

Echec cuisant de l’extrême droite au 2ème tour des législatives. La France «vire» à gauche

A Paris, Marseille, Bordeaux et ...

Protection de l’environnement et éradication des points noirs. Plusieurs interventions à Oran, Misserghine, Oued Tlélat et Aïn El Turck

Mettant en exécution les instructions ...

Il propose des salaires très motivants. Le HCN recrute des ingénieurs en Informatique

Le Haut Commissariat à la ...