Accueil » RÉGIONS » Le ministre de la Santé à Chlef Inauguration de l’hôpital d’Ain-Merane et d’une clinique polyvalente à Bouzghaïa

Le ministre de la Santé à Chlef Inauguration de l’hôpital d’Ain-Merane et d’une clinique polyvalente à Bouzghaïa

Le Professeur Abdelhak Saïhi, ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, a effectué, avant-hier, une visite de travail et d’inspection au niveau de la commune du chef-lieu de wilaya, de la commune d’Aïn-Merane, de Bouzghaïa et d’Oum Ed Drou, un programme de visite étalé sur une journée entière au cours de laquelle le ministre qui était accompagné du wali de Chlef, Attalallah Moulati, du P/APW et de plusieurs personnalités civiles et militaires, s’est rendu au premier point de la visite vers le chef-lieu de commune d’Aïn-Merane où il a inauguré l’hôpital de 60 lits de cette commune qui n’a, depuis 2011, cessé de défrayer la chronique, 12 ans années après ; son inauguration salutaire a connu son issue à la grande joie des citoyens d’Aïn-Merane qui n’ont pas manqué de remercier en masse le ministre pour cet événement, un hôpital mis enfin en service qui va permettre aux malades de la région, sur un rayon de plus de 20 km, de se soigner à Aïn-Merane alors qu’auparavant, ils étaient obligés de se rendre sur plus de 50 km pour des soins banaux. Le ministre s’est rendu par la suite au niveau du chef-lieu de commune de Bouzghaïa pour inaugurer une clinique polyvalente, la première structure importante pour cette commune de plus de 45.000 habitants. Sur son chemin, il baptisera un centre d’hémodialyse d’un privé au niveau de la commune d’Oum Ed Drou qui sera une bouffée d’air pour les dialysés de la région qui étaient obligés de se rendre vers Chlef ou Oued Fodda pour épurer leur sang et se soulager. Au niveau de la commune du chef-lieu de wilaya, le ministre a supervisé les travaux en cours pour la réalisation de l’hôpital mère-enfant dont son taux physique affiche 75%, qui sera livré au courant du premier trimestre 2023 ; le dernier point a été consacré pour le Centre Anti Cancer (CAC) qui, depuis 2011, n’est toujours pas achevé, alors qu’à plus d’un titre, cet hôpital destiné pour les pathologies lourdes et qui a connu 03 réévaluations en mai 2015, en janvier 2017 et la troisième en janvier 2018, 03 réévaluations d’un montant global de 3.345.917.852,06 dinars ; il a été suggéré que ce CAC qui affiche 90 % de l’ensemble des travaux, sera livré début 2024. Actuellement, des engagements sont en cours pour l’acquisition des équipements médicaux.

À propos A.Boukhtache

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Récoltes d’olives à Chlef. La cueillette lancée à partir de la commune de Labiodh Medjadja

Accompagné de plusieurs personnalités civiles ...

Breïra (Chlef). Les responsables interpellés au sujet de la pénurie de lait

Le lait, cet aliment complet ...

Cantines scolaires à Chlef. Sensibilisation des 636 gestionnaires aux repas équilibrés

La Direction du commerce et ...

Commune de Tadjna (Chlef). Seulement 25 aides pour le logement rural

Le maire de la commune ...

Gaz de ville à Chlef. Vers un taux de couverture de 73% à la fin de l’année 2022

Le taux d’électrification de la ...