Accueil » SPORT » Le MCO toujours interdit de recrutement. Affaire Belkaroui, aucune issue en vue

Le MCO toujours interdit de recrutement. Affaire Belkaroui, aucune issue en vue

Alors que la direction mouloudéenne s’était fendu tout dernièrement d’un communiqué pour annoncer le règlement définitif de l’affaire du joueur burundais Bonaventure Chaka, l’interdiction de recrutement qui la frappe n’est, cependant, toujours pas levée. La faute à de nombreux autres dossiers estampillés FIFA ainsi qu’à la cinquantaine de plaintes accumulées sur le bureau de la Chambre de Résolution des Litiges de la FAF. L’une de ces affaires, à savoir celle de l’ancien défenseur international Hichem Belkaroui reste, pour l’heure, l’une des plus compliquées à régler en raison de l’entêtement des deux parties. D’un côté, l’ancien joueur de l’USM El-Harrachi, fort d’une décision de la Fédération Internationale, exige d’avoir ses arriérés de salaires et primes en monnaie étrangère. D’un autre côté, le club mouloudéen sous la direction d’Hyproc qui refuse de payer ledit joueur en euro, préférant le faire en dinar algérien. Le blocage persiste et le club en paye les frais puisque aucune des recrues estivales n’est, pour l’instant, en mesure d’être qualifiée pour disputer les rencontres officielles en Ligue 1- Mobilis. Des intermédiaires ont bien tenté de faire bouger les choses et d’adoucir les positions de chacun, mais rien n’a bougé d’un iota vu le refus du joueur de céder et de la direction de revoir sa stratégie. Le premier responsable de l’actuelle direction oranaise a bien tenté de sensibiliser Belkaroui en lui mettant une certaine pression en évoquant son statut d’enfant de la ville, rien n’y fit. Cela au moment où la Fédération algérienne de football a particulièrement haussé le ton hier pour rappeler à l’ensemble des ligues et des clubs qui lui sont affiliés « qu’en vertu des règlements et des dispositions statutaires en vigueur, la fédération est l’interface unique dans les relations avec les instances internationale, continentale et régionale et que par conséquent, toute relation liée aux activités footballistiques doit passer obligatoirement par son seul canal». «Les dirigeants et les responsables techniques et administratifs des ligues et des clubs de football sont tenus d’observer ces règles de fonctionnement et de compétence en toute discipline, permettant à la Fédération d’accomplir ses missions et ses prérogatives, dans le respect des règlements. Aussi, toute relation directe avec les instances de football, internationale, continentale ou régionale, constitue une violation à ces règlements» tancera même l’instance présidée par Walid Sadi comme pour marquer une du rouge une ligne à ne surtout pas transgresser.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le MCO joue très gros face à l’US Souf. Belatoui: «Il faudra faire très attention …»

Dans sa quête de maintien, ...

Bouzidi motive ses joueurs avant de recevoir l’USS MCO: Motrani, Guenina et Salah toujours convalescents

De nouveau hors de la ...

La FAF n’a pas (encore) trouvé le successeur de Belmadi. Petkovic, choix par défaut ?

Près d’un mois après l’humiliante ...

A la faveur du point acquis de haute lutte à Béchar. Le MCO retrouve un brin de sérénité

Il fallait voir les larmes ...

Pour avoir perdu 40 points et dégringolé de 13 étages. L’Algérie chute à la 43ème place mondiale!

Comme il fallait bien s’y ...