Accueil » SPORT » Le MCO séjournera deux semaines à Alger. Le stage de toutes les polémiques

Le MCO séjournera deux semaines à Alger. Le stage de toutes les polémiques

Sous le feu des critiques de ses propres supporters, le Mouloudia d’Oran est allé «se réfugier» à Alger pour un long stage de quinze jours dont beaucoup n’ont pas vraiment compris la finalité. Incapables de redresser la barre et d’entamer la seconde partie de saison par un succès qui lui aurait certainement permis d’envisager son avenir en Ligue 1 avec de meilleures perspectives, les Rouge et Blanc sont depuis avant-hier à Alger, où ils ont élu domicile à l’hôtel Mariott pour un stage qui s’étalera sur deux semaines. C’est le coach Youcef Bouzidi qui en a décidé ainsi afin, a-t-il tenté d’argumenter, «de corriger les erreurs constatées et réparer ce qui peut être réparé». «Pourquoi programmer un stage à Alger alors qu’Oran dispose de toutes les infrastructures nécessaires pour une préparation de haut niveau? Pour choisir de rallier Béchar à partir de la capitale alors qu’Oran dispose d’un aéroport international?» se demande-t-on en interne, où presque personne ne partage l’idée du nouveau patron technique de l’équipe-première. De plus, le fait d’imposer aux joueurs une mise au vert aussi longue, entrecoupée d’un aller-retour à Béchar pour y défier la JS Saoura pour le compte de la 17ème journée de Ligue 1, risque d’avoir l’effet inverse sur le mental du groupe. «Bouzidi n’aurait pas dû programmer un stage de deux semaines en pleine compétition. C’est une erreur. Outre le lieu de ce regroupement, sa durée risque de ne pas trop servir les intérêts de l’équipe, mais bien au contraire. Si la direction actuelle du Mouloudia maitrisait bien son sujet et avait un vécu dans le milieu du football, elle n’aurait jamais accédé au vœu de son entraineur» regrettera un membre de l’équipe. Cette façon d’agir a, du reste, impacté directement le vestiaire où de plus en plus de voix discordantes s’affirment, contestant les «méthodes» du coach et son management, avant, pendant et après les rencontres. Des rumeurs assez insistantes laissent même croire que ce mécontentement d’une partie du vestiaire est même arrivé aux oreilles du « véritable » décideur au sein du conseil d’administration de la SSPA-MCO. Si, pour son malheur, l’équipe ne réussissait pas à revenir de Béchar avec un résultat positif, la confiance accordée à Youcef Bouzidi risquerait d’ailleurs d’être reconsidérée.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bouzidi motive ses joueurs avant de recevoir l’USS MCO: Motrani, Guenina et Salah toujours convalescents

De nouveau hors de la ...

La FAF n’a pas (encore) trouvé le successeur de Belmadi. Petkovic, choix par défaut ?

Près d’un mois après l’humiliante ...

A la faveur du point acquis de haute lutte à Béchar. Le MCO retrouve un brin de sérénité

Il fallait voir les larmes ...

Pour avoir perdu 40 points et dégringolé de 13 étages. L’Algérie chute à la 43ème place mondiale!

Comme il fallait bien s’y ...

Le MCO peaufine sa condition à Alger. Le volet physique, hantise de Bouzidi

En stage à Alger où ...