Accueil » SPORT » Le MCO peaufine sa condition à Alger. Le volet physique, hantise de Bouzidi

Le MCO peaufine sa condition à Alger. Le volet physique, hantise de Bouzidi

En stage à Alger où ils ont installé leur QG dans le luxueux cadre de l’hôtel Mariott, les Oranais du Mouloudia continuent de préparer le prochain et difficile déplacement à Béchar pour y défier la JS Saoura pour le compte de la 17ème journée de Ligue 1. Une rencontre que le MCO doit négocier positivement s’il ne veut pas compliquer davantage sa mission maintien. Une évidence que l’entraineur Youcef Bouzidi ne sait que trop bien, lui qui ne cesse d’haranguer ses joueurs et de les sensibiliser pour prendre conscience de l’énorme enjeu de cette joute au sud-ouest et la nécessité d’y réussir une meilleure prestation que celle de vendredi dernier face à l’ASO Chlef (1-1). Respectueux des consignes et recommandations de leur mentor, connu pour son management sans concession, les coéquipiers de Mourad Benayad ne rechignent, d’ailleurs, aucunement sur l’effort et l’investissement personnel afin d’être prêt le week-end prochain, notamment sur le plan physique à propos duquel Bouzidi a longuement disserté à l’issue du nul à Oran face au dernier vainqueur de la Coupe d’Algérie. Raison pour laquelle un nouveau préparateur physique a été installé dans ses fonctions dès l’arrivée de l’équipe à Alger. S’il n’a pas voulu accabler et incriminer son prédécesseur au poste, à savoir Kheireddine Madoui, l’actuel entraineur du MCO s’est, en effet, beaucoup plaint en interne de la condition physique des joueurs qu’il juge incompatible avec les exigences de l’élite nationale. Outre sa décision de renforcer son staff par spécialiste avec lequel il a déjà travaillé à la JS Kabylie, Youcef Bouzidi a surtout voulu emmener l’équipe en stage à Alger afin d’éloigner ses joueurs de certaines de leurs mauvaises habitudes et quelques fréquentations douteuses. Considérant, à juste titre, que l’hygiène de vie de certains pensionnaires de l’équipe professionnelle laissait à désirer et expliquer, en grande partie, leur faible rendement sur le terrain de la vérité, l’ex-coach de la JSK a alors mis son veto et décidé de programmer un stage bloqué d’une quinzaine de jours. Convaincue par ses arguments et motivations, la direction du club a alors accédé à son souhait et soutenu dans sa démarche visant à garantir une meilleure condition physique à ses joueurs et les garder sous pression à court terme.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En tournée à travers les séances d’entraînement des clubs de l’élite nationale. Ce que cherche Petkovic en Ligue 1

En assistant aux séances d’entraînement ...

JS Kabylie – MC Oran (A 18h – 23ème journée de L1). Entre deux grands malades

Dans un classique qui a ...

Le N°10 du MCA soigne ses statistiques et son image. Un Belaïli nouveau pour charmer Petkovic

Avec 11 buts et pas ...

De nouveau très en vue avec l’Olympique Lyonnais. Benrahma monte en puissance

Et si le fait d’avoir ...

La course au maintien s’emballe à 8 journées de la fin Magra en surprise, Chlef s’enlise

Bien que leur équipe ne ...