Accueil » MONDE » Le long du mur de la honte. Attaques intenses sur des sites des soldats marocains

Le long du mur de la honte. Attaques intenses sur des sites des soldats marocains

Les unités de l’Armée populai-re de libération sahraouie (APLS) ont mené mercredi et jeudi des attaques intenses, le long du mur de la honte, ayant ciblé plusieurs sites de retranchement des forces d’occupation marocaines, a indiqué le ministère de la Défense sahraoui dans son communiqué militaire n 07. « Les vaillantes unités de l’APLS ont mené des attaques intenses le long du mur de l’humiliation et de la honte », a précisé le ministère, ajoutant que « durant la nuit de mercredi, plusieurs opérations de bombardement ont été exécutés, ciblant des sites de l’ennemi marocain ». Les attaques intenses, menées mercredi et jeudi, ont causé « des dégâts conséquents aux forces de l’ennemi », a indiqué la même source, relevant que « l’opération de bombardement, hier mercredi, a ciblé les forces marocaines dans le secteur d’Oum Dreyga ». Ces opérations de bombardement ont aussi ciblé plusieurs sites de retranchement des forces d’occupation marocaines dans le secteurs de Haouza, Farsia et Oum Dreyga, lit-on dans le communiqué.
« Les vaillantes unités de l’APLS continuent de détruire les bastions des envahisseurs, le long du mur de l’humiliation et de la honte », a conclu le communiqué. Par ailleurs, le ministre délégué chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord auprès du ministre des Affaires étrangères britannique, James Cleverly a exhorté toutes les parties « à éviter une nouvelle escalade » suite à l’agression militaire marocaine contre des civils sahraouis à El-Guerguerat , appelant « au retour, le plus tôt possible, au processus politique mené sous l’égide de l’ONU ». « Nous suivons de près la situation à El Guerguerat au Sahara occidental, j’exhorte toutes les parties à éviter une nouvelle escalade et à retourner, le plus tôt possible, au processus politique mené sous l’égide des Nations unies afin de parvenir à une solution politique à long terme pour le peuple du Sahara occidental », a-t-il souligné. Le Maroc a mené, vendredi dernier, une agression militaire dans la région d’El Guerguerat, au sud ouest du Sahara Occidental, où des Sahraouis civils manifestaient pacifiquement depuis le 21 octobre pour réclamer la fermeture définitive de la brèche illégale créée dans le mur de sable érigé par l’occupant marocain. Plusieurs organisations ont dénoncé cette agression, en qualifiant l’opération militaire de grave violation de l’accord de cessez-le-feu conclu en 1991 entre le Front Polisario et le Maroc, sous l’égide des Nations unies.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Covid-19. La Chine annonce un allègement général des restrictions

Après un allègement des restrictions ...

Mort de Shireen Abu Akleh. Al Jazeera soumet l’affaire au procureur de la CPI

La chaîne de télévision qatarie ...

Covid-19, grippe et bronchiolite. La France face à une «triple épidémie» inédite

Entre une neuvième vague de ...

Etats-Unis. Au moins 25 millions d’Américains menacés par le mauvais temps

«Une succession d’orages graves ? ...

Iran. Plus de 300 morts depuis le début des manifestations

Un premier bilan officiel, qui ...