Accueil » CHRONIQUE » Le livre scolaire sujet à débat

Le livre scolaire sujet à débat

C’est, à ma connaissance, la première fois que le livre scolaire et les problèmes qu’il vient d’engendrer, s’installe au cœur d’un débat national. Que se passe-t-il exactement, au ministère de l’Education nationale? Ce département ministériel stratégique et névralgique, pourrait –il nous rassurer par des explications directes, sincères et sans détours démagogiques trompeurs.., notamment sur les comment et les pourquoi de cette crise du manuel scolaire qui a surgi dès les premiers jours de la rentrée scolaire… Nous savons pertinemment, que toutes les administrations de l’Etat y compris le ministère de l’Education sont minées par des éléments nuisibles toujours liés par une sorte de nostalgie et d’allégeance à l’ancien régime déchu… Cette pègre est en train de foutre la pagaille dans ce Département, comme ils le font dans d’autres, par exemple, le ministère du commerce. L’on fomente des crises et des pénuries, dans un but clair et pas besoin d’être expliqué: pousser les gens à la révolte et puis au chaos…
D’ailleurs, les éléments nuisibles ne sauraient survivre, pleinement, que dans le situations de chaos et d’insécurité…Et voilà le but de toutes ces manœuvres sournoises et ces complots tramés dans les salles obscures , contre l’Etat et le peuple… Quelques pays de proximité , n’aimant pas beaucoup ou du tout notre pays, en 2019, se sont coupés en quatre afin de transformer le glorieux Hirak populaire en un soulèvement populaire qui allait dégénérer en un chaos total … Le peuple algérien, faudrait-il le rappeler – est lucide et a su comment faire rater cette occasion aux conspirateurs, en s’opposant à toute tentative de recours à la violence… revenons maintenant à notre sujet, celui du débat enclenché sur les problèmes de distribution du livre scolaire… A notre avis, il y a des éléments nuisibles, comme dit plus haut, dissimulés anguille sous roche, cherchant à faire du trabendo, en association complice avec des éléments du marché noir …Quand un parent d’élève ne trouve plus le manuel disponible avec son prix officiel soutenu par l’Etat, au niveau de l’Etablissement, il est obligé de se le procurer au marché noir, quitte à le payer à un prix exorbitant. Le relâchement devenant monnaie courante dans toutes les institutions, assaisonné d’une absence cynique de l’autorité de l’Etat, ont eu comme conséquences logiques l’émergence de ces éléments et ces comportements qui rongent les administrations de l’Etat… et par conséquent menacent l’Etat dans son existence…

À propos lecarrefour dalgerie

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Sanctions contre le Mali. La Cédéao tente de se justifier

Ce jeudi 27 janvier 2022, ...

Sommet ouest-africain pour évoquer la crise au Burkina Faso

Les Etats ouest-africains se réunissent ...

Mali – Cédéao. L’Union africaine veut relancer le dialogue

Une délégation de l’Union africaine ...

Partygate. Retour sur les dates de ce scandale qui risque de faire chuter Boris Johnson

L’étau se resserre autour de ...

Ukraine. Le bras de fer entre les Etats-Unis la Russie s’intensifie

La Russie a lancé, mardi ...