Accueil » ACTUALITE » Le gouvernement appelé à soutenir le secteur de l’information. Tebboune veut un véritable professionnalisme

Le gouvernement appelé à soutenir le secteur de l’information. Tebboune veut un véritable professionnalisme

Quel avenir pour la presse algérienne? Quels défis auxquels elle est désormais confrontée? Le secteur de l’information n’est pas encore au top, tant beaucoup reste à faire notamment sur le plan de soutien. Mais il va être soutenu. Un projet de loi organique sur l’information et une loi sur l’audiovisuel sont en ligne de mire du gouvernement. Le président de la République a pris des engagements. L’Etat n’abandonnera pas ce secteur si vital pour le pays et son économie. Dès lors qu’on a mis un terme à la polémique selon laquelle les pouvoirs publics de tutelle allaient se désister du secteur. Le gouvernement a été instruit de mettre en œuvre une politique consistant à continuer le soutien du secteur de la presse en Algérie. Tout compte fait, dans un monde marqué par des lobbies d’intérêts stratégiques où l’arme de l’information peut souvent s’avérer cruciale et capitale, il est quasiment important de parvenir à un niveau élevé de professionnalisme. Partant du principe selon lequel «l’information, c’est le temps et le temps, c’est l’argent », il est évident que toute stratégie de développement durable devrait reposer sur une politique d’information réelle et palpable. Cette politique exige toutefois un certain sens de professionnalisme sinon les objectifs de toute stratégie notamment économique sont voués d’avance à l’échec. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a appelé le gouvernement à continuer à soutenir le secteur de l’information pour parvenir à un véritable professionnalisme dans un monde où l’arme de l’information occupe une place avancée et vitale dans la défense des intérêts des peuples et des nations. Dans un message adressé à la famille de l’information, à l’occasion de la Journée nationale de la Presse, le chef de l’Etat a appelé le gouvernement à « continuer à soutenir le secteur de l’information pour parvenir à un véritable professionnalisme et imposer, en vertu des lois en vigueur, la rigueur dans les mécanismes de régulation, dans un monde où l’arme de l’information occupe, à la faveur de la promotion de la créativité et de la compétence et l’exploitation de techniques modernes, une place avancée et vitale dans la défense des intérêts des peuples et des nations ». Il a rappelé, à ce propos, les engagements pris devant le peuple visant la concrétisation de la liberté d’expression et de la presse dans le cadre d’une approche globale tendant à engager des réformes législatives et réglementaires qui seront bientôt cristallisées sous forme de projet de loi organique sur l’information et une loi sur l’audiovisuel. S’ajoutent à cette démarche, « les opérations de domiciliation en Algérie des sites électroniques en mesure de mettre un terme aux dépassements dissimulés sous le masque de la liberté d’expression et de la presse », a-t-il soutenu. De même qu’il a évoqué « la relation interdépendante entre la liberté de la presse comme étant un des Droits de l’Homme les plus fondamentaux qu’il importe de consolider en permanence, et la responsabilité de respecter la déontologie professionnelle prémunissant les professionnels de toutes formes de dépassement et de dérapages ». Et d’expliquer que cette déontologie « se veut la base pour renforcer la confiance dans nos médias qui s’attellent à s’adapter progressivement aux exigences d’une presse nationale libre et intègre, soucieuse de consacrer la paix, l’égalité, la tolérance et de respecter la vie privée et la dignité des personnes. Cette presse nationale sera ainsi en mesure de mettre à l’abri le noble message des médias de toute allégeance conjoncturelle au détriment de l’honneur de la profession et du droit des citoyens à une information objective et crédible ». Après avoir loué les efforts inlassables et constants que déploient les journalistes pour promouvoir la performance médiatique, le président Tebboune a présenté, à la famille de la presse, ses vœux les meilleurs et leur a souhaité plein succès dans la satisfaction des aspirations de l’Algérie à une presse influente et concurrentielle grâce aux compétences que recèle notre pays, des compétences en mesure de jeter les fondements d’une presse démocratique, pluraliste et libre au service de la société.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ouverture du «Premier» Salon international de l’Artisanat à Oran. Des branches de l’Olivier de Palestine en guise de reconnaissance à l’Algérie

Quelle meilleure illustration de la ...

Zitouni préside une réunion à quelques jours de l’Aïd El Kebir et de la saison estivale. Objectif : assurer la disponibilité des produits

Faut-il se passer et sacrifier ...

Les deux autres «Grands» projets d’Oran. Dépollution du Lac de Dhaya Morsli et construction de la Stèle d’El Emir

Outre les projets d’investissement en ...

14 stations de dessalement opérationnelles et plusieurs projets en cours de construction. 3,7 millions m3/jour de production d’ici fin 2024

Quel avenir pour les ménages ...

Crédits alloués par l’Etat aux PCD et PSD dans la wilaya d’Oran. Une augmentation de 15,34 milliards de DA contre 12,30 milliards de DA en 2023

Les crédits de paiement alloués ...