Accueil » CHRONIQUE » Le FLN de nouveau en crise!

Le FLN de nouveau en crise!

A l’approche des élections locales, le FLN se retrouve secoué par une autre et énième crise interne alors que le FLN a réalisé un bon score aux parlementaires profitant de la forte abstention. De nouveau, le SG de l’ex-parti unique est contesté. Des opposants à Abou El Fadhl El Baadji ont manifesté, ce jeudi, en prenant d’assaut le siège central de FLN, situé à Hydra. Sur les lieux, il y avait des pro-Baadji, mais très vite les manifestants ont pris d’assaut le siège du parti où des altercations ont eu lieu et plusieurs personnes ont été blessées. Des images de « violence » de cette manifestation ont été publiées sur les réseaux et les télévisions. Des scènes qui n’honorent pas un parti qui siège à l’APN. Des scènes de violence au moment où l’on croyait que la Silmiya est devenue incontournable dans l’exercice politique et partisan. Abou El Fadhl El Baadji est contesté depuis quelques semaines par des cadres et responsables du FLN. Déjà en juillet dernier, des opposants venus de plusieurs wilayas dont des mouhafedhs, des membres du Bureau Politique et du Comité Central, avaient organisé un sit-in devant le siège du FLN. Ils avaient réclamé le départ afin de récupérer le FLN qui, selon les manifestants, a été dévié de sa trajectoire initiale. Tenant un point de presse après les scènes de violence entre les soutiens et les opposants d’Abou El-Fadhel Baadji, le Comité Central a annoncé la vacance du poste de secrétaire général. C’est l’instance de coordination nationale qui dirigera désormais le parti jusqu’à la tenue « dans les plus brefs délais » de la session du Comité Central, a-t-on annoncé. Le Comité Central a également décidé de retirer à Abou El-Fadhel Baadji, le statut de militant, au même titre que le responsable d’organisation, Rachid Azzaz. Le SG, plébiscité en mai 2020, n’a pas résisté à la lutte de clans et n’a pas encore commenté son éviction. De l’avis des spécialistes, le pouvoir aurait soit lâché El Baadji ou tout simplement le FLN qui n’arrive pas à porter le projet de Tebboune. Ce qui est certain, d’ici la désignation d’un SG, la lutte de clans au sein du FLN va faire rage.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prix compétitif du blé en 2024

Selon Maxime Raturat, analyste chez ...

La France face à ses Harkis…

La Cour européenne des droits ...

Climatisation au gaz naturel, une solution !

Le Commissariat aux Énergies Renouvelables ...

FAO, tout s’envole !

Les prix des produits alimentaires ...

Le baril atteindra les 100 dollars!

Mercredi, le prix du baril ...