Accueil » CHRONIQUE » Le FAO, les prix ont augmenté !

Le FAO, les prix ont augmenté !

Les prix alimentaires mondiaux ont augmenté pour la première fois depuis des mois à la suite de l’effondrement de l’accord historique visant à expédier des céréales de l’Ukraine, déchirée par la guerre, vers le reste du monde, a indiqué vendredi le FAO. L’indice de référence de la FAO sur les prix mondiaux des denrées alimentaires a augmenté de 1,3 % en juillet, suite au retrait de la Russie de l’accord de la mer Noire pour exporter les céréales ukrainiennes. Les huiles végétales ont enregistré la plus forte augmentation, en hausse de 12,1 points après sept mois de baisse, principalement en raison des inquiétudes concernant les principaux pays producteurs. Les prix du blé ont également augmenté de 1,6 %, la première hausse en neuf mois. Malgré cette hausse, les prix restent en dessous des valeurs de l’année précédente, en baisse de 11,8 %. L’Indice FAO des prix de tous les types de riz a augmenté de 2,8 % en un mois et de 19,7 % en un an, atteignant son plus haut niveau depuis septembre 2011. Cette hausse est due à l’interdiction des exportations indiennes de riz Indica non étuvé le 20 juin dernier, ce qui a renforcé la pression sur les prix en raison du resserrement saisonnier de l’offre et des achats en Asie. La FAO a averti que cette hausse des prix du riz pourrait compromettre la sécurité alimentaire mondiale, en particulier pour les plus vulnérables, et risquerait d’aggraver l’inflation alimentaire dans de nombreux pays. L’indice des prix du sucre a baissé de près de 4 %, en raison de la bonne progression de la récolte de canne à sucre au Brésil, de l’amélioration des pluies dans la plupart des zones de culture en Inde et de la faiblesse de la demande de l’Indonésie et de la Chine, les principaux importateurs mondiaux. L’indice des prix des produits laitiers a également baissé de 0,4 % et se situe à plus de 20 % en dessous de sa valeur de juillet 2022. De même, les prix de la viande ont baissé de 0,3 % depuis juin. L’Indice FAO des prix de la viande a reculé de 0,3 pour cent par rapport à son niveau de juin. Les cours de la viande de bovins, d’ovins et de volaille ont fléchi du fait d’une disponibilité importante et, dans certains cas, d’une demande plus faible des principaux importateurs.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Valoriser notre gaz !

Lors de la séance d’ouverture ...

Déjà des mesures contre les feux de forêt !

La Commission nationale de protection ...

Blé, l’Algérie sereine…

Les prix du maïs, du ...

Valorisation des eaux usées, le défi

Le ministre de l’Hydraulique, Taha ...

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...