Accueil » Point de Vue » Le dessalement solution stratégique

Le dessalement solution stratégique

Nous sommes à deux mois de la fin de l’hiver et la sécheresse s’affirme de plus en plus. Déjà l’automne n’a pas été à la hauteur des attentes, dont la moitié de ses semaines était presque le prolongement d’un été caniculaire. Ce n’est qu’en début du mois de novembre que l’on commençait progressivement à se rendre compte que nous étions en automne. La pluviométrie de cette saison est particulièrement «avare». Nous sommes, certes privés de pluies nécessaires pour notre économie et notre survie, cependant nous avons un cerveau qui pense et dont le rôle cardinal est de concevoir les solutions nécessaires à toutes les crises à laquelle nous devons faire face. Bien sûr, attendre la grâce du Tout Puissant Créateur, en implorant sa majestueuse générosité. La «prière de la pluie» a été décrétée sur tout le territoire national. Si nous sommes privés de précipitations en temps voulu, nous sommes en revanche dotés d’autres richesses inestimables. Nous avons une méditerranée longue de plus de 1200 km… Nous sommes capables de mettre sur pied une chaîne d’usines de dessalement des eaux de mer, d’est en ouest. Il n’y a pas, à notre avis, d’autres alternatives aux problèmes de sécheresse et les perturbations climatiques. Il faudrait ainsi bien penser à ces solutions s’avérant inéluctables et surtout faire vite.. Je crois bien que l’Algérie possède un savoir-faire suffisamment bon et une certaine maîtrise de la technologie du dessalement des eaux de mer et de l’épuration des eaux usées. Il faudrait donc procéder à une exploitation rationnelle des moyens de bords. Lorsque j’ai dit plus haut : une solution stratégique, cela veut dire que l’eau produite suite aux procédés de dessalement ne touche pas uniquement les besoins de consommation domestique, mais également des projets d’irrigation des champs agricoles. Lorsqu’on rêve, il n’y a pas d’objection de rêver grand, fût-ce beaucoup plus grand que soi. A bien méditer cette question, il faudrait que l’on sache qu’il s’agit d’une question de vie ou de mort..la population algérienne s’élance avec une augmentation géométrique ne laissant aucune marge pour d’autres alternatives.. L’eau n’est pas moins vitale que le pain …L’installation sporadique des usines de dessalement, plus aux moins petites – ne va pas assurer les solutions espérées et les buts rêvés, en l’absence d’une stratégie nationale, claire et définie.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La sécurité sanitaire 2025-2030

La sécurité sanitaire pourrait avoir ...

Le dessalement: une option stratégique

Face à l’indisponibilité de l’eau, ...

2027, serait-elle, l’année de l’émergence?

C’est une thèse qui n’est ...

Les vents des présidentiels

A cinq mois des élections ...

L’Etat des investissements en Algérie

Avant de penser à donner ...