Accueil » ACTUALITE » Le dernier bilan des agressions sionistes s’élève à 704 martyrs et 3.900 blessés. Le silence complice de l’Occident

Le dernier bilan des agressions sionistes s’élève à 704 martyrs et 3.900 blessés. Le silence complice de l’Occident

Ce que vont vivre les Palestiniens de Ghaza, sera-t-il pénible et difficile ? Blocus total en effet de la Bande de Ghaza par Israël, après avoir été contrôlée par le Hamas depuis 2007. Du jamais vu dans les annales des guerres et des conflits où le respect des droits humanitaires est une ligne rouge à ne pas franchir. C’est aussi une première depuis voilà seize ans lorsque les Israéliens se sont rétractés de la bande de Ghaza, placée depuis sous l’autorité de la résistance. Mais est-ce qu’il n’y aurait eu que ces raids aériens israéliens contre les enfants et les femmes puis ces coupures de vivres et d’électricité comme solution pour déstabiliser la Palestine ? Comment au fait les sionistes ont pu imaginer recourir à l’impensable ? Cette menace intervient après la riposte du mouvement nationaliste de résistance aux violences israéliennes dans le territoire palestinien. Ainsi, l’eau, la nourriture et l’électricité, ces éléments, somme toute, essentiels de toute vie, sont désormais interdits par l’ennemi sioniste à Ghaza. Même pas pour assurer la survie ! Pour couper l’aide à Hamas, l’Etat sioniste n’a trouvé mieux qu’affamer et purifier l’identité musulmane de la population de la bande de Ghaza. Pensant pouvoir venger la riposte de ce mouvement de résistance palestinienne, l’armée israélienne se livre à un stupide jeu de violences sans limite pour transférer la peur dans le camp palestinien mais sans pour autant se prêter courageusement à l’épreuve du terrain face aux vaillants résistants du Hamas. Décidemment, la peur s’est installée dans le camp israélien. La population de l’Etat hébreu vit, depuis les infiltrations du Hamas, dans ses territoires colonisés, un cauchemar qui ne dit pas son nom. «Quoi de plus affreux et immoral», notent les observateurs internationaux des questions humanitaires qui s’indignent de fait sur les desseins haineux d’Israël qui vise à déposséder les Palestiniens de leurs biens vitaux et anéantir l’identité palestinienne. Désormais, le siège total de la bande de Ghaza, annoncé lundi par l’occupation sioniste, est interdit par le Droit international humanitaire selon l’ONU. «L’imposition de sièges qui mettent en danger la vie des civils, en les privant de biens essentiels à leur survie, est interdite par le Droit international humanitaire», a déclaré le Haut-Commissaire de l’ONU aux Droits de l’Homme, Volker Türk, dans un communiqué. L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a fait savoir, lundi, que plus de 137.000 Palestiniens de Ghaza ont trouvé refuge dans 83 de ses écoles, des chiffres susceptibles d’augmenter avec la poursuite des violents bombardements et des frappes aériennes sur les villes de l’enclave palestinienne, menés sans interruption par l’armée d’occupation sioniste. L’UNRWA a appelé à la protection des populations palestiniennes à tout moment et à un cessez-le-feu immédiat, soulignant la nécessité d’épargner les écoles et autres infrastructures palestiniennes, y compris celles abritant des familles déplacées, à la suite des violents bombardements de l’armée sioniste par air, par mer et par terre depuis samedi. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a exprimé dimanche sa «profonde inquiétude» face à la détérioration rapide de la situation dans les territoires palestiniens occupés et à l’impact de l’escalade sioniste sur les populations affectées notamment à Ghaza. L’agence palestinienne de presse Wafa a indiqué que les forces d’occupation sionistes ont poursuivi, pendant la nuit de lundi à mardi, le massacre de civils palestiniens dans la bande de Ghaza assiégée, avec des familles entières anéanties et enterrées sous les décombres de leurs maisons détruites par les bombardements aveugles en cours. Le dernier bilan de ces agressions toujours en cours contre l’enclave palestinienne et la Cisjordanie occupée s’élève à au moins 704 martyrs et 3.900 blessés, selon Wafa. Pour rappel, la résistance palestinienne a lancé, samedi à l’aube, depuis Ghaza, une opération baptisée «Déluge d’Al-Aqsa» en riposte aux crimes de l’occupation sioniste, ses exactions à l’encontre du peuple palestinien et les assauts répétitifs contre la Mosquée d’Al-Aqsa.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...