Accueil » CHRONIQUE » Le crime d’Israël devant la CPI…

Le crime d’Israël devant la CPI…

Une journaliste palestinienne a été tuée par balle, au cours d’un reportage à Jénine. La chaîne de télévision qatarie, Al Jazeera, a annoncé, ce mardi, avoir soumis au procureur de la Cour pénale internationale (CPI), un dossier accusant l’armée israélienne d’avoir délibérément tué la journaliste américano-palestinienne, Shireen Abu Akleh, en mai dernier. Al Jazeera soutient que les éléments transmis à la CPI mettent en évidence « de nouvelles preuves et des images vidéo montrant clairement que Shireen Abu Akleh et ses collègues se sont fait tirer directement dessus par les forces d’occupation israéliennes » le 11 mai 2022. « Ma famille ne sait toujours pas qui a tiré la balle mortelle et qui était dans la chaîne de commandement qui a tué ma tante », a déclaré lors d’une conférence de presse à La Haye Lina Abu Akleh, la nièce de la journaliste. Comme à l’accoutumée, Israël refusera de coopérer et ne prend pas acte des décisions onusiennes ou autres, car Israël peut toujours compter sur les Américains pour couvrir ses crimes. En effet, Israël et les États-Unis ont tous les deux exprimé ce mardi leur opposition à cette saisine. « Personne n’enquêtera sur les soldats de Tsahal (l’armée israélienne) et personne ne nous prêchera la morale dans la guerre, certainement pas Al Jazeera », a déclaré le Premier ministre israélien Yaïr Lapid dans un communiqué. « Nous nous y opposons », a lui aussi affirmé à la presse le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price. « La Cour pénale internationale doit se concentrer sur sa mission principale », consistant selon lui à être « le tribunal de dernier recours pour punir et dissuader les crimes atroces », a précisé le porte-parole du département d’État à Washington. Et pourtant, mi-novembre, il a été annoncé que le FBI va lancer une enquête sur la mort de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh, qui aurait apparemment été tuée par un soldat israélien, ont fait savoir des responsables américains. Les officiels américains auraient fait part de leur décision à leurs homologues israéliens au début du mois, a confié un responsable proche du dossier au Times of Israël, confirmant une information transmise par la Quatorzième chaîne. La décision prise par les États-Unis représente une volte-face après que l’administration Biden a répété, pendant des mois, qu’elle n’ouvrirait pas sa propre enquête, préférant s’appuyer sur les investigations réalisées par les autorités israéliennes et palestiniennes, rapporte le journal israélien. Le ministre de la Défense Benny Gantz a écrit sur Twitter que la décision prise par les États-Unis d’enquêter sur la mort « malheureuse » de la journaliste était « une grave erreur ». Il a noté que l’armée avait fait ses propres investigations, dont les conclusions avaient été transmises à l’administration Biden, selon le journal. Comble du ridicule, une enquête de l’armée israélienne a établi qu’elle avait été touchée par une balle probablement tirée par un soldat israélien, par erreur…Une reconnaissance du meurtre à demi-mot. Rodney Dixon, l’avocat mandaté par Al Jazeera estime qu’il y a une « tentative de dissimulation complète » des circonstances de la mort de la journaliste de la part d’Israël, propos relayés par TV5. La mort de la journaliste procède « d’une campagne systématique et à grande échelle » d’Israël contre Al Jazeera, affirme-t-il, faisant aussi référence à la destruction de l’immeuble qui abritait le bureau de la chaîne qatarie à Gaza lors d’un bombardement israélien en 2021. Les crimes contre les Palestiniens ne doivent pas être impunis si le Monde songe à la Paix dans le Monde.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le pétrole au centre du conflit Iran-Israël

Les prix du pétrole ont ...

Prix compétitif du blé en 2024

Selon Maxime Raturat, analyste chez ...

La France face à ses Harkis…

La Cour européenne des droits ...

Climatisation au gaz naturel, une solution !

Le Commissariat aux Énergies Renouvelables ...

FAO, tout s’envole !

Les prix des produits alimentaires ...