Accueil » SPORT » Le Congo presque éliminé après sa défaite. Le Cameroun voit (déjà) grand à Oran

Le Congo presque éliminé après sa défaite. Le Cameroun voit (déjà) grand à Oran

Battu par le Cameroun pour leur entrée en matière dans ce Championnat d’Afrique des Nations Algérie-2022, le Congo a vu ses chances de passer ce premier tour s’amenuiser. D’autant plus que c’est une poule à trois. Pour son sélectionneur Jean Elie Ngoya Obackas, interrogé à l’issue de cette rencontre qui s’est déroulée lundi soir à Oran, « tout n’est pourtant pas encore perdu». «Ce qui nous a manqué? Du courage tout simplement. On n’y a pas cru. Quand tu rentres à la mi-temps avec un 0-0, je pense qu’on aurait pu marquer un ou deux buts avant. On a eu la maitrise du premier half, le Cameroun a eu la seconde. Ils ont compris le danger. Car nous avions de belles occasions mais nous n’avons pas su les concrétiser. Après, l’adversaire s’est réadapté par rapport à ce que nous avions montré. Je ne blâme pas mes joueurs. Ils ont donné ce qu’ils ont pu et ils ont reproduit ce que je leur avais demandé. On n’a plus notre destin en main» a-t-il ainsi répondu à une question du Carrefour d’Algérie à ce propos. Et de renchérir : «On a joué et perdu. Nous avons perdu nos deux défenseurs centraux coup sur coup. Il fallait se réinventer. On a commencé à perdre le fil du match à partir de la 50’. Même ceux qui sont rentrés n’ont pas apporté le plus escompté. Mais je reste positif. Dans notre équipe, nous avons une dizaine de joueurs U23 et huit U20. Notre projet est d’avoir une équipe nationale stable à court terme». Le ton employé et l’ambiance était, évidemment, toute autre du côté du vainqueur. Grâce à l’unique réalisation de Jerome Mbekeli, les Lions Indomptables ont, en effet, assuré grandement leur présence en quart de finale de ce CHAN. «Je suis très content pour la victoire. Ce n’est que du bonheur. On ne connaissait pas l’adversaire. L’objectif était d’imposer notre jeu. En première période nous avons éprouvé quelques difficultés, puis nous savons su faire le nécessaire. Le plus important était de créer des occasions. On l’a fait. Le match face au Niger est très important. N’oublions pas que nous sommes dans un groupe compliqué. Chaque match est une finale. Le plus dur était de rentrer dans la compétition. On va gérer match par match. Face au Congo, c’était un derby. Je suis content du travail qui a été fait par les garçons» dira, à ce sujet, le sélectionneur du Cameroun, Alioum Saidou. De son côté, le mondialiste Mbekeli s’est réjoui de ce succès qui place les Lions en tête de leur groupe. «Ce soir, mon match a été mauvais en première mi-temps. Il fallait retrouver mon niveau pour aider mon équipe à gagner» a-t-il dit, avant d’évoquer son avenir personnel. «C’est sur que mon but est de décrocher un contrat en Europe et surtout de continuer à gagner et à faire le maximum pour aller le plus loin possible dans cette compétition. Je devais d’abord répondre à l’appel du pays, le Cameroun. On m’a sollicité pour jouer le CHAN et je ne pouvais dire non à l’appel de la Nation. Mais après le Championnat d’Afrique des Nations, j’étudierai les offres qui me sont parvenues et je répondrai à celle qui me convient » conclut-il.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En amont du choc entre l’EN et la Guinée le 6 juin à Alger. Diawara devance Petkovic

En attendant que le sélectionneur ...

La direction du MCO exige l’épuration du calendrier. Belbachir: «Nous ne jouerons pas face à Ben Aknoun»

«Vaut mieux tard que jamais», ...

Trois internationaux et un président de retour en Ligue 1. Le SCO Angers, porte-drapeau du foot DZ en France

Trois internationaux algériens devraient briller ...

Son large succès aux dépens de l’ESS conforte Bouzidi. Le MCO poursuit sa marche en avant

A la faveur de sa ...

Benzia seul Algérien champion en club, en attendant Amoura. Une représentativité DZ en baisse en Europe

Grâce à Riyad Mahrez, magnifique ...