Accueil » RÉGIONS » Le Carrefour de Mostaganem

Le Carrefour de Mostaganem

Education. Les préparatifs des examens fin prêts

Par Charef Kassous

A l’occasion d’une conférence de presse animée par Mme Hassiba Sermoum, directrice de l’Éducation de la wilaya de Mostaganem, ce mercredi 29 mai 2024 auprès des médias locaux où les préparatifs des prochains examens de fin d’année ont largement été débattus. La responsable du secteur a d’abord présenté les grands axes des préparations faites en amont assurant aux candidats des conditions les plus optimales possible. Selon la directrice, le secteur a connu des évolutions notables notamment les opérations de numérisation menées par la tutelle.
Aujourd’hui, on constate que dans le contexte des examens, et zéro papier, la digitalisation des opérations d’inscription des candidats aux examens de BEM et au BAC a été soldée par un réel succès. A ce titre, les inscriptions sur la plateforme se lancent à partir du 21 novembre jusqu’au 21 décembre autant pour les candidats scolarisés sur le site du ministère que pour les candidats libres sur le site de l’ONEC. De poursuivre « 14786 candidats dont 187 candidats libres participeront à l ’examen du BEM à travers les 49 centres encadrés par 3000 encadreurs. Pour l’examen du Baccalauréat, 49 centres accueilleront les 14432 candidats scolarisés dont 3902 candidats libres répartis à travers 49 centres et encadrés par 3300 encadreurs ».
En effet, dira-t-elle, entre les deux examens de ce mois de juin, 29218 candidats auront à y participer. Pour les candidats spécifiques, soit les détenus et les personnes aux besoins spécifiques, toutes les mesures sont mises sur pied pour leur offrir les meilleures conditions de participation aux examens et ce, grâce à la Commission de wilaya des examens de fin d’année chargée de la coordination et du suivi, moyens logistiques et d’organisation, installée sous l’autorité du wali, a honoré pleinement ses engagement à tous les points de vue de l’organisation dans l’optique de réussir ces deux challenges dans les conditions espérées. Pour ce qui est de la triche aux examens, la responsable explique que les pouvoirs publics ont pris une série de mesures très strictes pour lutter contre ce phénomène, pour les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du Baccalauréat visant à préserver la crédibilité. Dans ce contexte, elle rappelle la révision du Code pénal et en vertu de la loi 06-20 du 24 avril 2020, par le rajout du chapitre 9 intitulé «Atteinte à la régularité des examens et concours», des articles 253 bis 06 à 253 bis 12, afin de s’adapter à l’évolution de la criminalité en la matière. Enfin, elle exhorte tous les intervenants à faire preuve d’un haut sens de responsabilité afin d’assurer le succès de ces examens et leur déroulement dans la sérénité.

                                                       *******************************

Embellissement. Un facteur de modernité espéré

Par Med Krelifa

Les enjeux liés aux éléments d’habillage urbain dépassent la simple question de l’embellissement. La motivation, aux yeux des élus locaux, devra être liée à l’esthétique par la recherche d’un meilleur cadre de vie. Mostaganem, ville côtière et méridionale a à répondre à des objectifs d’ordre économique, touristique et politique. La ville doit inciter à la consommation comme elle doit faire valoir son image politique d’une ville dynamique émergente par la mise en avant de son potentiel. La ville, chef-lieu d’une wilaya à grandes aspirations ensorcelle par la splendeur de ses vestiges et ses monuments historiques dont la magie reste un atout majeur.  A cet égard, la ville doit sa particularité à son histoire faite de brassage de civilisations, de cohabitation et de tolérance à travers les âges. Bien que les médinas de Derb, Tobanna et le vieux Tigditt sont en déclin, elles valent tout de même la peine d’être intégrées dans le circuit touristique en attendant de vrais projets de réhabilitation. Des préoccupations des plus générales en termes d’image doivent être liées à cette recherche d’un autre cadre de vie conforme aux aspirations d’une ville moderne, belle et verte. Ce que l’on appellera ‘’la mise en tourisme’’ du fait que Mostaganem dispose d’espaces dominants en la matière et d’autres espaces nouvellement acquis illustrent, peut-être plus d’autres sur le tissu urbain. Pour cela, il serait souhaitable que les projets de mise en valeur, qui sont à inscrire à l’avenir notamment au niveau du centre-ville ou dans les quartiers urbains, doivent s’appuyer sur une mise en valeur innovante du patrimoine avec des résolutions à la fois anciennes et contemporaines. Il est agréable de constater que les actions menées par le wali semblent relever des facteurs liés à une vision urbanistique moderne et appropriée au potentiel de la wilaya. En tout état de cause, on estime que dans le contexte actuel, les préoccupations économiques jouent un rôle prépondérant dans le vouloir embellir et rendre propre. Pour de tels objectifs, messieurs les élus et l’autorité institutionnelle sont au premier rang en tant qu’acteurs et managers et auront à approfondir la réflexion sur l’embellissement qui demeure un facteur de modernité inéluctable.

                                                       *******************************

Espérance sportive de Mostaganem. Le rêve de l’accession s’est enfin réalisé

Par A. Bensadok

Au bout d’une saison hors du commun, l’espérance sportive de Mostaganem a validé son accession historique en ligue 1 Mobilis en s’imposant mardi dernier devant l’ASMO dans le cadre de la 29ème journée du championnat de ligue 2 amateur de football, groupe centre-Ouest. C’est sûr, les supporters d’El Khadra n’oublieront pas de sitôt cette équipe héroïque, synonyme de retour parmi l’élite nationale après une décennie de disette infructueuse. La saison 2023/2024 restera donc gravée dans les annales de cette formation. Une année donc mémorable à bien des égards qui s’est concrétisée par cette remontée parmi l’élite au terme d’une compétition serrée.  Depuis le début de la saison et jusqu’à sa fin, l’ESM a bien géré tous ses matchs et enregistré pour l’occasion une série de victoires. L’accession s’est dessinée quand l’ESM a creusé de nouveau l’écart avec son dauphin le RC Kouba grâce à sa victoire à l’extérieur face au NAHD (3/0) en match retard, et depuis, les résultats des matchs suivants étaient joués sans faute. Ce mardi dernier, face au voisin l’ASM Oran, assurant enfin l’accession, l’entraîneur s’est dit évidemment heureux et soulagé. Réda Bendriss avait donné des lettres de noblesses à ce club et il en est très fier avec tout le travail au quotidien avec les joueurs et leurs états d’âmes, les moments de joie et de peine, tout ressort d’un coup et tout le monde est submergé par l’émotion. L’entraîneur dira : «On a fait un exercice placé sous le signe de la constance dans les résultats comme dans le contenu des rencontres globalement. La montée est au bout, c’est logique. En général, l’accession intervient pour les équipes constantes comme la nôtre ou pour celles qui réalisent une très belle série de bons résultats. Les dirigeants ont défini au début de la saison les objectifs fixant la montée et là voilà qui intervient aujourd’hui. Cette accession, elle est autant à moi qu’aux autres membres du club, le président, le staff, les joueurs, le personnel administratif sans oublier les autres, les autorités locales avec à leur tête le wali et le président de l’APW». Sportivement, l’entraîneur poursuit : «Je suis tombé sur des gens sains, j’ai trouvé un équilibre dans ce club, où je suis respecté. J’ai un rapport privilégié avec le président Bébé Taki qui a ses qualités à qui je tire un coup de chapeau car il s’est énormément investi. C’est un président qui donne autant de moyens au sportif». Pourrait-on le voir rester driver la même équipe l’année prochaine et devenir un entraîneur emblématique ? Il répondra : «je ne cherche pas à être emblématique mais reconnu pour mon travail dans les bons comme dans les mauvais moments et je referai la même chose et j’y mettrai le même investissement». Parlant de l’objectif de la saison prochaine, c’est celui de se mettre au niveau de la ligue nationale1 Mobilis. Enfin, le rêve s’est réalisé, un rêve que toute la ville de Mostaganem caresse depuis l’année 1998.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Carrefour de Mostaganem

Lors d’une conférence de presse. ...

Le Carrefour de Mostaganem

Université. Les prolifiques apports au ...

Palestine. La Colombie confirme qu’elle va ouvrir une ambassade à Ramallah

La Colombie va ouvrir une ...

L’Europe appelle Israël à ne pas “menacer” les juges de la CPI

Le chef de la diplomatie ...

Iran. Décès du président Ebrahim Raïssi dans un accident d’hélicoptère

Le gouvernement iranien a annoncé ...