Accueil » RÉGIONS » Le Carrefour de Mostaganem

Le Carrefour de Mostaganem

Université. Les prolifiques apports au secteur de la pêche

Par Charef Kassous

La visite du ministre de la pêche et des productions halieutiques du 21 mai 2024, a mis toute la lumière sur le rôle essentiel de l’Université Abdelhamid Ibn Badis dans la promotion du secteur de la pêche et de l’aquaculture. Avec sa faculté des sciences de la nature et notamment son département des sciences de la mer et de l’aquaculture, l’établissement se place comme soutien inéluctable pour la préservation et le développement de la biomasse et du stock pêchable. Approché par notre correspondant, le Pr Brahim Bouderah, recteur de l’université de Mostaganem, assure que la contribution de l’Université se traduit d’abord par la convention signée en présence du ministre de la pêche et surtout, sur le terrain, par des projets de recherche menées par les universitaires dans le cadre des thèses de doctorat et de masters. Il explique, par ailleurs, que l’accompagnement de ce secteur phare est l’adoption de toute une stratégie basée sur les valeurs de la connaissance et l’innovation. Le recteur poursuit en déclarant que la pêche est l’une des activités socio-économiques les plus importantes en Méditerranée et particulièrement en Algérie. A ce titre, dira-t-il, notre mission est de soutenir scientifiquement ce secteur dont les objectifs sont des axes de développement pourvoyeurs de richesses et surtout des jalons pour la sécurité alimentaire.
Aujourd’hui, signifiera M. le Recteur, le projet de l’UMAB consiste à l’analyse scientifique des enjeux socio-économiques de la pêche en relation avec deux principaux aspects de pêche et d’aquaculture : le premier est le mode de gestion des ressources naturelles côtières le second s’intéresse au contexte de fragilité des écosystèmes côtiers caractérisant nos zones de pêche.
Le professeur rebondit sur les projets présentés à l’assistance lors de la visite du ministre de la pêche, pour dire que le projet du récif artificiel de corail, initié en 2022, est un apport scientifique novateur inestimable pour la relance de la pêche artisanale à Mostaganem ce qui dynamisera bien évidemment, l’activité des petits métiers. Le premier responsable de l’UMAB considère que le développement multi secteur à Mostaganem aura à s’appuyer sur la recherche et c’est pour cette raison que l’université ouvre à travers ses neuf facultés des écoles doctorales. Avec la nouvelle dynamique du développement en Algérie, avise-t-il, que dans un cadre responsable et une vision stratégique, secteur de la pêche et des ressources halieutiques aura à inscrire davantage sa politique dans l’orientation technologique s’appuyant sur la recherche scientifique que l’UMAB met à disposition, La ressource, le développement durable, la protection des écosystèmes et la disparition de certaines espèces sont des thèmes d’un intérêt certain. Enfin, le recteur de l’UMAB revient sur la politique de sa tutelle qui consiste à conforter et diversifier le partenariat avec le milieu socio-économique s’inscrivant ainsi dans les axes du développement économique préconisé sur la feuille de route de la nouvelle Algérie .

                                                       *******************************

Tourisme. La mythique plage de Matarba

Par Y.Benguettat

L’historique de cette petite plage qui a connu sa période de gloire pendant la colonisation, et quelque temps après l’indépendance de l’Algérie en 1962 qui a mis fin au joug colonial. D’où vient le nom de la plage Matarba? Sa position géographique, où se trouve-t-elle ? Pourquoi était-elle renommée jusqu’à devenir un lieu très prisé ? Avant de définir et donner l’origine du nom de Matarba.  Je voudrais vous emmener à la découverte de ce lieu qui se situe entre le port de Mostaganem, et la plage de Kharouba, juste à côté de la plage dite moulin Bigorre, objet d’une précédente publication. Cette plage très prisée par les mostaganémois, surtout les jeunes, était très difficile d’accès d’une part et surplombée et enclavée par des falaises rocheuses. Et pourtant, malgré toutes ces difficultés, ce site recevait une cérémonie toute particulière qui était la ouaâda, taam (banquet) pour toute une communauté noire de la ville de Mostaganem. Cette cérémonie faisait partie des festivités annuelles, commençait par l’achat d’un taurillon, puis en le présentant à travers toute la ville dans une procession très riche en couleur, des emblèmes de la communauté, tout cela dans le vacarme du son des karkabous et tambours accompagnés de chants en présentant un petit panier en alfa pour les oboles données par les spectateurs. Ensuite toute la communauté se retrouvait à la préparation du couscous. Après le sacrifice du taurillon, tout le monde ainsi que les convives passaient à table dans une ambiance fraternelle, gaie et joyeuse en partageant le menu. Mais quelle est l’origine de cette communauté et quel lien avec son nom ? Hé bien, suite à nos travaux de recherche, cette communauté noire faisait partie intégrante et représentait un nombre important des habitants de Mostaganem ainsi avec d’autres venus du Maroc et régions du pays, dont une partie était originaire des environs de la ville d’Adrar précisément, de la Daïra Aougrout et englobait la commune Métarfa maintenant le lien avec le nom de cette petite plage, c’est cette frange d’habitants venus de cette région Matarfa qui ont baptisé le lieu, mais avec le temps ce nom a été déformé pour devenir Matarba qui est la déformation du nom de Métarfa citée plus haut. Toute cette communauté était employée dans le développement de la ville et travaillait principalement et en grand nombre dans le chemin de fer et l’usine à gaz de Mostaganem ainsi que dans d’autres secteurs d’activité. Ainsi s’achève cette petite histoire très riche en couleurs au grand bonheur de tous les habitants de Mostaganem.

                                                       *******************************

Parc de Mostaland. Prêt à accueillir plus de 2 millions de visiteurs cet été

Par Y.Zahachi

Le parc d’attractions et de loisirs situé à l’Est de la ville, dans la zone de « Kharrouba, » se prépare à accueillir plus de 2 millions de visiteurs cet été, selon les prévisions de l’entreprise. Ce chiffre représente une augmentation importante par rapport à la saison estivale 2023, qui a vu environ 3 millions de visiteurs franchir les portes du parc. Mostaland est l’une des destinations touristiques les plus populaires en Algérie, attirant des visiteurs de tout le pays et de l’étranger. La saison estivale est particulièrement animée, avec des familles et des groupes d’amis qui affluent pour profiter des nombreuses attractions du parc. Afin de répondre à l’augmentation attendue de la fréquentation, Mostaland a investi dans la sécurité, l’innovation et l’entretien des équipements. A cet égard, six nouveaux (06) kiosques de billetterie ont été mis en place pour fluidifier l’accès au parc et réduire les temps d’attente. De plus, de nouvelles attractions ont été ajoutées et les installations existantes ont été rénovées. Ces investissements visent à améliorer l’expérience des visiteurs et à garantir leur sécurité.  Mostaland s’engage à offrir un environnement accueillant, ordonné et sûr pour tous ses visiteurs, en particulier les familles et les enfants. Avec ses nombreuses attractions, ses spectacles et ses animations, Mostaland promet un été riche en divertissement pour tous les âges. Le parc est ouvert tous les jours, pendant la saison estivale. Dans ce but, Mostaland s’engage à offrir à ses visiteurs une expérience de loisirs inoubliable dans un environnement sûr et agréable. La sécurité des personnes et des enfants reste une priorité absolue pour le Parc. Des mesures strictes ont été mises en place pour garantir la sécurité des visiteurs tout au long de leur séjour et c’est pour cette raison que l’Entreprise Mostaland est prête à accueillir les familles et les groupes d’amis, pour un été riche en divertissements variés, pour tous les goûts et âges.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Carrefour de Mostaganem

Lors d’une conférence de presse. ...

Le Carrefour de Mostaganem

Education. Les préparatifs des examens ...

Palestine. La Colombie confirme qu’elle va ouvrir une ambassade à Ramallah

La Colombie va ouvrir une ...

L’Europe appelle Israël à ne pas “menacer” les juges de la CPI

Le chef de la diplomatie ...

Iran. Décès du président Ebrahim Raïssi dans un accident d’hélicoptère

Le gouvernement iranien a annoncé ...