Accueil » RÉGIONS » Le Carrefour de Mostaganem

Le Carrefour de Mostaganem

Douane. L’Inspection Divisionnaire à pied d’œuvre

Par Charef Kassous

Un communiqué émanant de la Direction Régionale des Douanes de Chlef fait état d’un bilan exhaustif de l’année 2023 relatif aux activités de contrôle aux frontières de l’Inspection Divisionnaire de la wilaya de Mostaganem. Le communiqué met en exergue les actions opérationnelles à travers les interventions des brigades douanières sur le terrain pour la lutte contre la fraude dans toutes ses formes ainsi que les crimes transfrontaliers. Ces opérations se sont soldées par 184 saisies, indique-t-on dans le communiqué. D’autre part, on assure que ces opérations s’inscrivent parmi les missions de protection de l’organe douanier.  Ces missions mobilisent sciemment des brigades pour la défense de l’économie nationale étouffant ainsi toutes tentatives de fraudes, de commerce illicite transfrontalier et enfin la menace sanitaire et la sécurité du citoyen. C’est ainsi que le montant de 1.753.320.200.00 Da des contraventions relatif aux infractions retenues illustre bien les résultats des actions du contrôle douanier de l’année 2023. Le communiqué rapporte, entre autres, la saisie de 271837 capsules de psychotropes type «Ecstasy», en plus des 1378 capsules de type «Tramdol», 072 grammes de kif traité et 3.90 grammes de marijuana. A cela, il y a lieu d’ajouter les 2557 unités de boissons alcoolisées. Le nombre de pièces pyrotechniques est estimé à 4.056.580 unités saisies, rapporte le communiqué. Pour ce qui est des armes à feu, la douane mentionne la confiscation d’un fusil de chasse de marque «Saint Etienne» avec 3.5 kg de poudre et 7.8 kg de poudre à cartouche et 3690 cartouches de chasse. Pour ce qui est des instruments classés matériels sensibles, la douane a saisi 12 talki- walkis, 63 caméras de surveillance, 02 caméras infrarouge et 05 détecteurs de métaux. Sur le registre du commerce illicite, les brigades de contrôle ont également saisi 3019 unités entre habillement et chaussures, 584 litres d’huile de table, 550 kg de couscous, 215 kg de semoule, 80 kg de farine et 10 fardeaux de boissons gazeuses. En termes de pièces détachées automobile, 6110 unités neuves et 685 unités de pièces usagées ont fait l’objet de saisie avec cela 685 pièces usagées pour moteurs marins et 147 moteurs hors-bord usagés avec 105 motos de différents cylindres dépiécées et 162 pare-chocs. Les autres saisies sont 03 appareils d’échographie, un appareil pour la fabrication de dentiers,14 engins, 27 kg d’intestins d’animaux, 5315 unités de produits destinés à la chicha avec 2115 batteries électroniques ,748 téléphones intelligents de différentes marques, 344 flacons de parfum, 610 têtes de batteries pour chicha ainsi que 537 thermos grand format et 236 thermos petit format. C’est ainsi que l’ensemble des infractions concernent 198 contrevenants.

                                                ***********************************

La jeunesse algérienne au cœur de l’équation socio-économique

Par Charef Kassous

Coïncidant avec la fatidique date du 22 février décrétée journée nationale de la fraternité et de la cohésion Peuple-Armée pour la démocratie, à Mostaganem, un grand évènement est organisé par le Haut Conseil de la Jeunesse en présence de son président Mr Mustapha Hidaoui. Cette journée a été d’abord marquée par la célébration du 22 février par la visite menée par Mr Ahmed Boudouh wali de Mostaganem et son hôte le Président du HCJ, le Président de l’APW et des autorités civiles et militaires à une exposition valorisant les activités des corps de sécurité de la wilaya. Au retour, le wali et son hôte sont allés consacrer une revue sur l’histoire culturelle par une splendide série de fresques immortalisant les pionniers artistiques de la wilaya. Pour revenir à l’évènement de la journée, c’est à la salle de conférence de la wilaya qu’a eu lieu la rencontre nationale organisée par le bureau de wilaya du HCJ. Un séminaire qui s’est déroulé sous le slogan «Stimuler le jeune algérien à la lumière des approches socio-économiques». En effet, dans une salle bondée de jeunes, la manifestation a été marquée par les interventions respectives du wali et du président du HCJ. Dans son allocution, le chef de l’Exécutif a d’abord remercié le président pour son projet national au profit de la jeunesse pour mettre ensuite en exergue le décisif tournant politique du 19 février 2019 qui a ébranlé le monde et qui a permis de conforter la démocratie et la fraternité entre le peuple et l’armée. Le wali met en avant la symbolique des 54 engagements du chef de l’Etat la revoyant à la date du 1er novembre 1954 et de poursuivre : «Cette rencontre nationale est organisée aujourd’hui afin d’encourager les jeunes à s’intégrer pleinement dans le processus du développement par la créativité et l’exploitation des nouvelles technologies».
Le wali est revenu sur les promesses du président de la République mettant la jeunesse au cœur du développement. Pour conclure, le wali, en sa qualité de premier responsable, a affiché sa ferme volonté d’accompagner les projets innovants des jeunes en encourageant l’entreprenariat et l’effort de l’université. A son tour, Mr M.Hidaoui a déclaré être très satisfait de cette initiative prise par les représentants du HCJ de Mostaganem car il considère que le rêve des jeunes est devenu aujourd’hui une réalité grâce à des décisions politiques le plaçant dans le cœur du développement de l’Algérie Nouvelle. Et d’ajouter : «La jeunesse algérienne est consciente des tournants politiques en Algérie et c’est grâce à leur ambition que les jeunes s’impliquent aujourd’hui dans l’action politique, sociale et économique». Il dira également : «son intégration dans la créativité, l’économie de la connaissance et l’entrepreneuriat, est un indicateur très fort d’un potentiel non négligeable que sont les jeunes». Enfin, la rencontre s’est déroulée par des activités réparties en deux panels et elle s’est soldée par la remise des 03 prix du meilleur projet innovant de 1 million de dinars. Pour rappel, ce prix a été instauré par le wali afin d’encourager les jeunes à la créativité. Cette rencontre a enthousiasmé l’assistance jeune la plaçant au cœur de l’équation socio-économique.

                                                ***********************************

Espaces verts. La verdure absente dans l’ensemble des quartiers

Par: . Lotfi Abdelmadjid 

La question des espaces verts semble ne pas figurer sur la feuille de route des responsables de la commune. A Mostaganem, la verdure est absente sur la majorité des quartiers. Certains comme Hai Lotfi, hai Djebli, Cité du 5 juillet, cité de l’ALN, Diar El Hana, El houria, Merzoug Salah, hai Essalam, Kharrouba, hai El Mandar Eldjamil et Tigditt n’ont comme décor que du béton sinon des poches foncières converties en décharges sauvage. Les quartiers cités représentent la majeure partie du territoire de la commune de Mostaganem avec le plus grand pourcentage en termes d’habitants sauf que le développement est resté statique des années durant. En effet, beaucoup de facteurs ont joué contre car depuis l’indépendance, peu de choses ont été réalisées. La disparition des potagers sur le long de l’Oued Ain Sefra a été un des facteurs qui ont porté préjudice à l’environnement. Ces espaces sont fâcheusement devenus des décharges sauvages qui tapent dans l’œil. A cela, il faut ajouter l’application non rigoureuse des Plans d’Occupation du Sol (POS) sur ces territoires. Pour ce qui est de l’arbre urbain, à part quelques eucalyptus et fucus çà et là plantés dans les années cinquante, dans ces quartiers, on n’y trouve pas grand-chose comme verdure. Dans certains quartiers comme Tigditt, même les jujubiers qui ornaient les patios et qui faisaient le bonheur des familles d’antan ont été arrachés pour gagner, cupidement, de l’espace. En revanche, les plantations, les espaces verts, les arbres de la ville et les rond-points fleurissants, on ne les voit que sur les axes fréquentés par les autorités. Aujourd’hui, la problématique de l’équilibre dans le développement reste toujours d’actualité. Pourtant, la bataille écologique des associations de défense de l’environnement est farouche mais l’écoute est absente. L’Urbanisme comme secteur est loin des normes du développement durable. Faut-il aussi souligner que beaucoup d’espaces verts existants n’ont jamais été entretenus comme c’est le cas des espaces sur l’avenue du Dahra, celui du Chelif et celui de l’avenue Khemisti. Le déficit en espaces verts est avéré et Mostaganem qui ambitionne rester dans un rancking respectable doit s’orienter vers la planification, l’instauration de mécanismes de gestion de l’environnement et la réalisation d’espaces verts

                                                ***********************************

Gendarmerie Nationale. 08 suspects interpellés pour fraude, faux et usage de faux

Par: Gorine M.

Dans le cadre de la lutte contre la délinquance en tout genre, les membres de la Section de recherche de la Gendarmerie Nationale à Mostaganem, après avoir surveillé, traqué et utilisé des méthodes particulières de recherche et d’enquête, ont pu mettre fin à un réseau criminel spécialisé dans la fraude, l’escroquerie, le faux et l’usage de faux, et ce, en coordination avec les services de la sûreté de la wilaya de Mostaganem. Les membres de ce réseau, composé de 8 personnes, ont été arrêtés étant donné qu’elles sont impliquées dans la constitution d’une association de malfaiteurs, le faux et l’usage de faux, l’escroquerie et la fraude. L’opération a abouti à la saisie de deux véhicules touristiques, un micro-ordinateur portable, une imprimante, plusieurs cartes d’identité sans numéros, 07 téléphones portables, et une somme d’argent estimée à 74.000 DA. Un dossier judiciaire a été constitué contre les suspects qui seront présentés aux autorités judiciaires compétentes dès la fin de l’enquête.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

D’ici à 2030. 600 millions de personnes resteront appauvries

Quelque 600 millions de personnes ...

Le Carrefour de Mostaganem

Après une longue apathie. Le ...

Selon l’UNRWA. 1,7 million de Palestiniens contraints de fuir leurs foyers

Plus de 1,7 million de ...

Le Carrefour de Mostaganem

72 projets lancés inspectés régulièrement. ...

Sûreté de Mascara. Maintenir le plan de sécurité pour le mois de Ramadhan

Toujours, à l’occasion du mois ...