Accueil » CHRONIQUE » Le cancer de la prostate, ça inquiète!

Le cancer de la prostate, ça inquiète!

Le cancer de la prostate occupe le deuxième rang chez l’homme après le cancer du poumon. La situation devient de plus en plus préoccupante. Tous les hommes âgés entre 50 et 75 ans sont concernés par le dépistage du cancer de la prostate. A noter qu’en cas d’antécédent familial, ce dépistage est à débuter dès l’âge de 45 ans. Le Dr Mohamed Medjdoub, spécialiste en chirurgie du cancer au CAC de Blida, a révélé, l’année dernière, en marge d’une journée d’étude organisée par l’association El-Fedjr d’aide aux malades cancéreux à Blida, que 4 000 nouveaux cas de cancer de la prostate sont recensés annuellement en Algérie. La progression rapide du cancer de la prostate suscite des inquiétudes parmi de nombreux spécialistes. Le Dr Fazil Saïdi, épidémiologue au CHU de Tizi-Ouzou, souligne lors des 26es journées médico-chirurgicales, que ce cancer constitue un problème majeur de santé publique en raison de sa fréquence élevée et de son étiologie encore mal comprise. Les facteurs incriminés, selon elle, englobent des aspects environnementaux, génétiques, hormonaux et professionnels. Les communications lors de cet événement ont largement été dominées par le thème du cancer de la prostate, mettant en lumière l’importance de mieux comprendre et gérer cette maladie. Le Professeur Youcefi Mustapha Djamel, Chef du service d’urologie à l’Établissement hospitalo-universitaire «1er novembre 1954 » d’Oran, où une centaine de cas de cancer de la prostate sont opérés annuellement au niveau du service d’urologie, met en avant l’importance cruciale du dépistage précoce du cancer de la prostate. Il souligne que la détection précoce offre la possibilité d’une guérison totale si le cancer est traité à temps. Le Professeur insiste sur le fait que le dépistage précoce peut sauver des vies, soulignant que des traitements tels que la chirurgie ou la radiothérapie peuvent conduire à une guérison complète. Cette mise en lumière souligne l’impact significatif du timing dans le traitement du cancer de la prostate et encourage les patients à consulter rapidement des établissements de soins pour un dépistage précoce. «L’importance de ce genre de dépistage réside aussi dans le fait que le malade atteint du cancer de la prostate à ses débuts ne présente pas de symptômes particuliers et, de ce fait, le cancer ne peut être découvert que par un spécialiste», a-t-il ajouté. Pour sensibiliser la population, l’établissement a récemment organisé une campagne de dépistage du cancer de la prostate sur deux jours à la fin du mois de novembre. Cette initiative a suscité un vif intérêt, démontrant une prise de conscience accrue de la population. Le Professeur Youcefi note que l’intérêt manifesté par les participants, exprimé à travers les questions posées sur place, témoigne de l’importance croissante accordée à ce sujet. Cette campagne de dépistage s’inscrit dans une démarche proactive visant à informer et à encourager la population à prendre des mesures préventives pour détecter précocement le cancer de la prostate.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures ...

Le pétrole a bien «chauffé»

En 2024, le secteur pétrolier ...

Alger, la capitale mondiale du gaz

Selon un rapport de Shell ...

L’ONU ne veut plus de cet ordre mondial !

Lors de la conférence annuelle ...