Accueil » Point de Vue » Le BAC! Après la réussite, c’est quoi?

Le BAC! Après la réussite, c’est quoi?

Le BAC restera et ce, pour longtemps, l’examen le plus important dans la vie d’un citoyen. D’abord, en tant qu’élève avec une abondante éclosion de rêves sans limites, au sujet de l’avenir, les choix à faire et le chemin à prendre. Une fois, la réussite est là avec son diplôme à la main, nous avons l’embarras du choix, au sujet des spécialités à suivre. Le BAC, c’est le grand portique à traverser obligatoirement, vers le vaste monde de la réussite professionnelle et intellectuelle. Déjà, dès la période des inscriptions qui devraient prendre du temps afin de réussir cette tâche, commencent les hauts et les bas d’un bout de chemin à traverser avec beaucoup d’efforts et de sacrifices. La vraie réussite a, tout le temps, été un but sublime, pas facile à atteindre, sans trop de sérieux et d’abnégation. D’ailleurs, c’est toujours comme ça, la réussite et cela dans tous les domaines, quand elle est valeureuse. C’est un des principes cardinaux de la vie et de toute l’existence, depuis qu’elle existait. Le BAC reste pour le moment, le seul examen du système éducatif national et conséquemment l‘unique diplôme à posséder encore une certaine crédibilité, par rapport au reste de l’agrégat. D’ailleurs, le ministre de l’Education nationale l’avait, soigneusement, précisé lors d’une de ses interventions publiques. Il a tenu à préciser que la crédibilité du diplôme du Baccalauréat « est garantie et protégée », en ajoutant du coup que « le travail se poursuit pour mettre un terme à tous les comportements » pouvant porter préjudice à cette crédibilité ». Il avait, toutefois, rappelé à ce propos « les mesures sécuritaires et réglementaires mises en œuvre en la matière ». Une fois dépassée cette grande pierre d’achoppement, le reste, c’est facile ….notamment, depuis la démocratisation de l’Internet et des réseaux sociaux ainsi que l’abondance des sites pédagogiques de tous genres. L’on pourrait bien, grâce au dispositif «copier-coller», à trouver des «mémoires on line» des thèses de «doctorat on line» disponibles à l’embarras du choix. C’en est le côté négatif et le visage terne de l’Internet. Toujours, au sujet de la crédibilité et du «poids» de ce diplôme, dans d’autres pays, pas mal d’Algériens ne semblent pas être satisfaits de la crédibilité accordée à ce diplôme, certains pensent clairement que le Baccalauréat algérien peut ne pas servir à grand-chose.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Corruption: Quel rôle pour la société civile ?

La meilleure des définitions que ...

Le Ramadhan: Un mois très dur pour les ménages

Au moment où le mois ...

«Djamaa El Djazaïr» Haut lieu de tolérance et contre l’extrémisme

Pour prouver le faut, il ...

Feuille de route pour une nouvelle république

Ô ! L’Algérie terre des ...

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...