Accueil » CHRONIQUE » L’Art de communiquer!

L’Art de communiquer!

Après le scandale en Espagne obligeant une haute autorité à démissionner, c’est au tour de l’Argentine et du Pérou d’être secoués par un scandale similaire. Le ministre de la Santé argentin, Ginés Gonz?lez Garc?a, a démissionné à la demande du président Alberto Fernandez, après des révélations selon lesquelles il proposait à ses amis de se faire vacciner au ministère sans prendre rendez-vous dans un hôpital. Un scandale similaire a éclaté au Pérou, autour de la vaccination en toute discrétion de 487 personnalités, parmi lesquelles un ex-président, deux ministres, des fonctionnaires, des universitaires, des hommes d’affaires et le nonce apostolique, avant même le début de la campagne. Chez nous, la semaine dernière, Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a lancé une plateforme numérique pour l’organisation de l’opération de vaccination anti-covid-19 qui a ciblé au départ deux wilayas pilotes, à savoir Blida et Alger, et qui sera généralisée, dès la semaine prochaine, aux wilayas restantes. Chez nous, les autorités, experts et responsables assurent que le vaccin sera disponible et que tout est « ok » sauf que le citoyen ne sait pas comment prendre rendez-vous ou s’il est concerné ou pas? Peu d’informations circulent sur le sujet. Ailleurs, les autorités donnent quotidiennement ou périodiquement le nombre de personnes vaccinées, chez nous aucun responsable n’ose donner le chiffre. Et pourtant, sur les réseaux sociaux, des chiffres sont avancés sans connaître la source. Et pourtant, cela est aussi une source de tension et d’anxiété. Et même s’il y a retard dans la prise en charge, il faut assumer et essayer de corriger au fur et à mesure, en impliquant les parties concernées. Les experts sont souvent à l’offensive en rassurant ou en avertissant sur chaque cas de figure. Déjà, interrogé sur les dangers et les risques liés à cette nouvelle variante, le Dr Berkani Bekkat, membre de comité scientifique en Algérie, a confirmé que le nouvelle souche de covid-19 découverte en Tunisie, n’est pas aussi dangereuse que celle qui s’est répandue en Afrique du Sud ces derniers jours. « En Tunisie, il y a peu de cas, la version mutée découverte dans ce pays, est moins dangereuse que celle qui se propage en Afrique du Sud », a-t-il dit. Les experts ont le mérite de communiquer. C’est pourquoi, ils sont écoutés. Le ministère devrait communiquer plus sur la campagne de vaccination et communiquer les chiffres des personnes vaccinées. En Roumanie, on communique SUR LE NOMBRE de SDF vaccinés.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le virus inquiète toujours!

le virus du Covid est ...

Le pétrole dans le champ de bataille!

Les attaques de drones en ...

La colère des syndicats!

L’avant-projet de loi sur l’exercice ...

Le tri sélectif, c’est de l’argent à gagner!

Que faire de nos déchets? ...

Le blé, l’autre «char»!

Malgré la chute des prix ...