Accueil » CHRONIQUE » L’appel des spécialistes…

L’appel des spécialistes…

Le nombre de contaminations a dépassé les 2000 cas, ce qui laisse présager que la quatrième vague pourrait être «ravageuse». Le président de la Société algérienne d’immunologie, Pr Kamel Djenouhat estime que le bilan serait d’environ 20.000 cas de contamination au Covid-19 par jour, comme rapporté par «Algérie 7». Les chiffres «officiels» se basent sur les tests PCR positifs. On ne prend pas en considération les résultats des tests sanguins ou de ceux antigéniques. Mieux, selon le Professeur, le pic des infections devrait bien être atteint d’ici une semaine à 10 jours au plus tard. «Ensuite vient une phase de stabilisation de quelques jours. Puis, on aura une phase de régression du nombre des contaminations à la Covid-19. Celle-ci dure entre 10 à 15 jours environ. Il s’agit de la période où un grand nombre de décès sera enregistré. Ceci, en se basant sur les statistiques des vagues précédentes», lit-on. A cet effet, des experts ont haussé le ton en appelant les autorités à prendre des mesures plus radicales avant qu’il ne soit trop tard. Le président du syndicat national des praticiens de la santé publique, le Dr Lyes Merabet, a appelé, ce vendredi, à Echourouk à suivre l’exemple des pays européens et à étendre le pass vaccinal dans les différents établissements publics. Une manière, selon lui, «d’obliger le citoyen à se faire vacciner». Le Pr Idir Bitam, spécialiste des maladies transmissibles et des pathologies tropicales, plaide en faveur d’un « confinement total de 10 jours». D’ailleurs, il est catégorique sur le fait que la fermeture des écoles est une « mauvaise stratégie». «On doit faire des campagnes de sensibilisation adressées aux parents et personnels médicaux», préconise-t-il, dans une déclaration à TSA. Le médecin-réanimateur au CHU de Frantz-Fanon de Blida, le Dr Adel Boudahdir, estime que la fermeture des écoles devait être suivie par l’application stricte de la loi, comme rapporté par TSA. « Les pays occidentaux ont un taux de vaccination très élevé ce qui a probablement donné une faible mortalité par rapport au nombre de cas recensés, ce n’est pas le cas en Algérie où le taux de vaccination est très faible», relève-t-il. Des spécialistes interpellent les ministres du commerce et du transport de prendre des mesures pour éviter la transmission.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Du nouveau pour les urgences sanitaires

Les 196 États membres du ...

L’optimisme de l’OPEP

L’OPEP et l’Agence internationale de ...

Agriculture, cap vers le Sud!

Le ministre de l’Agriculture et ...

La préoccupante question de la santé mentale !

L’Algérie a entrepris plusieurs actions ...

Le Soudan agonise!

Depuis avril 2023, le Soudan ...