Accueil » CHRONIQUE » L’Algérienne souffre toujours…

L’Algérienne souffre toujours…

L’Algérie se retrouve au bas d’un classement des pays où il fait bon vivre pour les femmes, publié cette semaine, par le magazine américain CEOWORLD. le classement se base sur plusieurs critères, tels que l’égalité des sexes, le pourcentage des sièges accordés aux femmes au parlement, l’égalité des revenus, le sentiment d’insécurité ressenti par les femmes de plus de 15 ans en sortant la nuit, etc… pour établir ce classement, le magazine CEOWORLD s’est basé sur une étude qui a pu cibler près de 400 000 femmes à travers le monde, comme relayé» par «Algérie 360». Sur les 156 pays recensés par ce nouveau classement, l’Algérie est logée à la 104è place, derrière les pays comme le Suriname, le Tadjikistan, mais encore la Corée du nord. On retrouve la Tunisie à le 125è place, l’Egypte à le 124è, et la Libye 117è. En outre, la France a été classée par ce magazine à la 9è place et cuba à la 61è place. Sur le podium, les Pays-Bas dominent devant la Norvège et la Suède. La femme algérienne comme celle arabe vit une situation «dramatique» où elle se bat pour ses droits pour une vie meilleure. Rien que ce premier semestre, on compte 22 cas de féminicide, un nombre qui fait peur. L’an dernier, il a été enregistré 55 cas de féminicide. Le harcèlement sexuel et la violence faite aux femmes ne cessent de faire des victimes. Les campagnes de sensibilisation restent faibles, surtout à l’intérieur du pays où des femmes meurent à «petit feu». Au demeurant, la femme algérienne a beaucoup perdu de places à l’APN à cause de la nouvelle loi. Les élections législatives algériennes du 12 juin 2021 ont provoqué un net recul en matière de représentativité des femmes. Alors qu’elles étaient 118 à siéger au sein de la législature précédente, elles ne sont plus que 34 dans la nouvelle APN sur un total de 407 députés. L’Algérie, qui était à la 65e position en matière de représentativité féminine dans le classement international des parlements, va chuter au plus bas du tableau. Le taux de représentativité va passer de 25,8% à 8,35%, soit juste derrière la République centrafricaine qui est classée à la 172e position avec 8,60%. Une faible représentation qui pourra aggraver la situation de la femme. Beaucoup de choses restent à faire pour arriver à une société où il fera bon vivre pour la Femme et aussi pour l’Homme.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le crime d’Israël devant la CPI…

Une journaliste palestinienne a été ...

La FAO s’alarme… 

La FAO publie chaque mois ...

L’OPEP-G7, l’autre guerre! 

L’OPEP+ a décidé, ce dimanche, ...

Guerre au «pétrole» !

Les 27 pays de l’Union ...

L’OMS craint toujours le Covid…

Près de 3 ans après ...