Accueil » ACTUALITE » L’Algérie toute entière a exprimé son soutien aux Palestiniens. Formidable élan populaire

L’Algérie toute entière a exprimé son soutien aux Palestiniens. Formidable élan populaire

Les Algériens ont dit «non», jeudi, aux agressions sionistes contre les Palestiniens de la bande de Ghaza. Le geste solidaire de l’Algérie à la Palestine dans son combat pour sa liberté, continue. La rue algérienne a rimé au gré de manifestations et de rassemblements antisionistes pour dénoncer la folle cabale déclenchée par l’armée israélienne via ses raids aériens très intenses sur les civils de Ghaza dont des femmes et enfants. La rue algérienne a donc fait preuve, ce jeudi, d’un ton plus que ferme et intolérable, à travers tout le territoire national pour exprimer à nouveau sa position et sa solidarité immuables avec le peuple palestinien frère de Ghaza, sous les coups, depuis le 7 octobre, de bombardements intensifs sans répit et de hogra humanitaire allant sans limite de sa barbarie jusqu’à priver sa population civile de l’eau, de nourriture, de médicaments et de carburant. Ghaza s’est transformée depuis en un camp d’emprisonnement à ciel ouvert de 2,5 millions de personnes mais aussi de cimetière gigantesque de martyrs qui dépassent les 3.000 selon les derniers chiffres. L’Algérie qui longtemps fait sien le combat de la Palestine pour son indépendance, dit «non» aux oppressions multiples dont sont victimes les Palestiniens de Ghaza. Normal que l‘élan solidaire algérien se densifie et s’intensifie pour l’arrêt immédiat du plus meurtrier ethnocide jamais commis dans histoire de l’humanité contre un peuple, ses enfants et femmes et le recouvrement des Palestiniens à leur indépendance. L’élan populaire de milliers d’Algériens s’est donc poursuivi, jeudi, à travers le pays pour exprimer leur solidarité avec les habitants de Ghaza, victimes d’un génocide et de crimes atroces perpétrés par les forces d’occupation sionistes. Des marches similaires ont été organisées dans certaines villes algériennes. Tout compte fait, la classe politique et des organisations de la société civile ont appelé, au cours de cette semaine, le peuple algérien, toutes catégories confondues, à sortir dans des marches populaires pour soutenir la résistance du peuple palestinien face au génocide et aux atrocités commises par l’entité sioniste, et réaffirmer les positions immuables de l’Algérie, peuple et Gouvernement, envers la cause palestinienne. L’offensive lancée par la résistance palestinienne pour décoloniser les territoires occupés par les sionistes et dans les bases militaires d’Israël a été accueillie favorablement par le monde arabo musulman dont celui de l’Algérie. Le peuple palestinien, à travers ses couches politiques et ses associations de défense des droits humanitaires, a appelé la communauté internationale à agir vite pour éviter une «catastrophe» imminente à Ghaza. La levée des boucliers des peuples du monde, épris de liberté, n’a pas tardé. En réponse à ces appels, les marches de solidarité ont fait le tour de pays du monde entier en Hollande, Brésil, Yémen, Egypte, Algérie, Tunisie, Maroc, Norvège, Danemark, France, San Francisco et plusieurs autres villes américaines. En Algérie, les marches de solidarité avec la Palestine ont été exceptionnelles. De véritables marées humaines sont descendues dans les rues et artères principales des wilayas de l’intérieur du pays pour prendre à témoin la communauté internationale devant ce qui arrive à Ghaza. Ces marches ont été marquées par de fortes participations de citoyens de tous âges (hommes, femmes, jeunes et enfants) et une imposante mobilisation populaire visant à soutenir via banderoles et slogans de soutien et chants patriotiques, le peuple palestinien dans sa épreuve douloureuse et à dénoncer la barbarie sauvage de l’occupant sioniste. Scandant d’une seule voix les slogans « Non à l’agression sioniste contre Ghaza, les manifestants algériens chauffés à blanc ont décrié le silence de l’occident et de certains pays arabes devant l’ampleur de la tragédie dans la bande de Ghaza qu’Israël tient coûte à coûte à annexer mais les Algériens ont dit à l‘unisson «non» tout comme d’autres peuples arabes. A l’ouest du pays, des dizaines de milliers d’habitants d’Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbès, Relizane, Ain Témouchent et d’autres wilayas de l’ouest sont sortis dans d’imposantes marches. Brandissant les deux drapeaux algérien et palestinien et scandant des slogans pro palestiniens dont « A Ghaza, symbole de résistance, de gloire et d’immortalité, vos martyrs sont des héros », « La Palestine est un legs, la normalisation est une trahison » et « Pour notre Aqsa, nous nous sacrifierons corps et âme », les manifestants ont tout lâché et rien n’a été laissé au hasard. La Palestine, cette «ligne rouge» pour le peuple algérien depuis son indépendance, a été ainsi incarnée par les marches de milliers de personnes dans les wilayas du pays. Même refrain et même élan solidaire relevé à l’Est du pays qui a enregistré une participation massive de citoyens, arborant des pancartes et scandant des slogans en soutien aux Palestiniens et condamnant la guerre menée par l’ennemi sioniste contre la Palestine. La marche populaire organisée à Batna a été marquée par la participation de l’ancien président de la République, M. Liamine Zeroual. Dans le sud du pays, les foules participantes ont exprimé leur solidarité avec la juste cause palestinienne et condamné les massacres odieux et le génocide qui cible depuis plusieurs jours les habitants de Ghaza, exhortant la communauté internationale à intervenir immédiatement pour arrêter la barbarie de l’entité sioniste ciblant les innocents et les enfants. Les participants à ces marches massives ont scandé des chants nationaux en guise de solidarité avec leurs frères dans les territoires palestiniens occupés. Ces marches populaires organisées dans les différentes wilayas du pays sont « un cri de justice pour réaffirmer la position de soutien et de solidarité du peuple et du gouvernement algériens avec le peuple palestinien », a indiqué l’ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie, Fayez Abu Aita. Jusqu’au treizième jour de l’agression israélienne barbare contre Ghaza, l’Algérie continuait d’afficher sa profonde préoccupation quant à l’évolution dramatique de l’escalade sioniste odieuse contre les Palestine de la Bande, exhortant de nouveau la communauté internationale à réagir vite afin de parer au «chaos» et à l’extermination systématique et sans préavis de l’entité musulmane dans la bande Ghaza. A travers les marches organisées en Algérie, le peuple algérien appelé immédiatement à protéger les Palestiniens des sauvageries sionistes multiples. L’Algérie a également affiché son rejet des opérations sionistes systématiques contre les civils sans défense, affirmant son entière solidarité avec le peuple palestinien frère, partant de sa profonde conviction que la solution radicale ne réside pas dans l’extermination et le déplacement des populations palestiniennes, mais dans l’établissement d’un Etat palestinien, avec Al-Qods Echarif pour capitale, sur les frontières de juin 1967. Parallèlement à la position officielle immuable de l’Algérie vis-à-vis des violations israéliennes commises à l’encontre du peuple palestinien, faisant fi des résolutions onusiennes et des normes humanitaires, l’élan populaire exprimé par les Algériens, toutes catégories confondues, tend à affirmer que la position de l’Algérie à l’égard de la cause palestinienne n’est pas un simple slogan, mais un fait établi qui ne peut être changé, ni par les circonstances, ni par les intérêts.

À propos B.Kamel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Unité de production de MTBE d’Arzew. Projet stratégique d’autosuffisance

L’essence au plomb c’est bien ...

L’Algérie veut renforcer sa sécurité numérique. Cybersécurité : le rempart

Quelle stratégie à adopter pour ...

7.000 enfants ont perdu leurs familles et 1,2 million de personnes souffrent de traumatismes psychologiques. Le monde a abandonné Ghaza

L’étau se resserre de plus ...

Hausse injustifiée des prix et pratiques commerciales illégales. Zitouni hausse le ton

Le gouvernement via son ministère ...

Agence Spatiale Algérienne (ASAL). Pilier stratégique pour le développement national

Fait inédit, le président algérien ...