Accueil » SPORT » L’Algérie tient en respect le mondialiste tunisien. Les Verts terminent invaincus

L’Algérie tient en respect le mondialiste tunisien. Les Verts terminent invaincus

Pour son dernier match de la saison, la sélection nationale s’est contentée d’un match nul face au mondialiste tunisien avant de partir en vacances avec le sentiment du devoir accompli car bouclant cette saison sans la moindre défaite. Une bonne performance vu l’état de fatigue générale des Verts qui venaient de rentrer d’un long voyage du Cameroun où ils avaient battu l’Ouganda deux jours plus tôt dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations-2023. Comme à son habitude, le patron technique des Verts a encore une fois lancé un onze complètement différent par rapport à celui qui avait donné la réplique aux Ougandais 48h plus tôt à Japoma. Porté par un public chaud comme la braise et qui faisait vibrer les travées du stade du 19-mai 1956, plein à ras bord, les Verts signeront leur première incursion à la 9’ lorsqu’une faute fut commise sur Riyad Mahrez aux abords de la surface adverse. Le coup franc n’a finalement rien donné. Rapides en contres et précis dans la relance, les mondialistes tunisiens obtiendront dans la foulée un autre corner sur lequel leur capitaine Talbi s’élève au-dessus de Touba et de toute l’arrière-garde nationale pour placer une tête lobée qui enverra la balle sous la barre d’un Zeghba mal inspiré dans son choix de s’avancer sans pour autant se montrer le patron dans les airs (13’). Sur les nerfs, à l’image de leur mentor Djamel Belmadi qui s’accrocha avec Abdi pour une touche trop lentement jouée au goût du technicien, les locaux balbutient leur football, perdent trop de balle dans l’entrejeu et ne parviennent pas à mener à bien leurs manœuvres offensives. Il faudra un coup du sort, intervenant sous la forme d’une main de Valéry dans la surface alors qu’il contrait Slimani pour les voir bénéficier d’un penalty logique. Un tir au but transformé par Mahrez qui glissera au moment d’exécuter la sentence, ce qui a poussé les Tunisiens à réclamer l’annulation du but par le referee au prétexte que le capitaine algérien aurait touché le cuir deux fois, ce qui n’était pas le cas (38’). Plus vifs et plus tranchants à leur retour des vestiaires, les coéquipiers d’Hannibal Mejbri réclameront de nouveau, mais cette fois-ci un penalty en leur faveur après un corps à corps dans la surface de Zeghba, en vain (54’). Lançant Baghdad Bounedjah et Houssam Aouar dans cette gigantesque bataille physique en remplacement de Slimani et de Zerrouki à l’heure de jeu, Belmadi verra son équipe se montrer, enfin, dangereuse dans le jeu. Par deux fois, Farès Chaïbi mettra, ainsi, à contribution le gardien Aymen Dahmen (64’ et 66’) sans pour autant parvenir à le prendre en défaut. Après avoir trouvé le montant droit tunisien sur sa « spéciale », le capitaine Mahrez tentera bien ensuite de trouver la tête de Bounedjah sur un centre savamment dosé, mais ni le serial buteur d’Al-Sadd, ni Benrahma ne parvinrent à profiter de l’offrande (73’). Incorporé à cinq minutes du coup de sifflet final en lieu et place d’un Chaïbi éreinté, Amoura donnera le tournis aux défenseurs tunisiens en fin de match, sans toutefois parvenir à concrétiser deux opportunités (87’ et 89’) nettes de scorer.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le président de la FAF estime qu’il a le meilleur profil pour l’EN. Petkovic, nouveau patron des Verts

La FAF annonce la finalisation ...

NC Magra-MC Oran et US Souf- ES Ben Aknoun, demain à 16h. Combat de feu pour un quatuor en danger

Remis en selle par leur ...

Elle sera l’un des cinq points stratégiques choisis par l’instance planétaire. L’Algérie mise à l’honneur par la FIFA

L’Algérie du football est de ...

Les supporters attendus en nombre à Magra vendredi. MCO: Grinta et supplément d’âme!

Après avoir passé l’écueil de ...

Le Mouloudia assure l’essentiel après avoir évité le pire. Acimi: «On souffrira mais le MCO ne rétrogradera pas!»

Ceux qui étaient samedi soir ...