Accueil » ACTUALITE » L’Algérie continuera à promouvoir la sécurité et la stabilité. L’impérative édification d’un nouvel ordre mondial

L’Algérie continuera à promouvoir la sécurité et la stabilité. L’impérative édification d’un nouvel ordre mondial

L’Algérie exprime sa grande préoccupation devant l’absence de perspective d’une solution pacifique juste pour la cause palestinienne. Elle se dit contre l’option de l’ingérence et les agressions répétitives d’Israël contre les civils dans la Palestine avec pour seule solution l’autodétermination avec pour seule capitale El Qods. La diplomatie extérieure algérienne se redéploie à la lumière des derniers développements sur la scène régionale arabe. l’Algérie a décidé comme à son accoutumée, de prendre à témoin la communauté internationale et l’ONU devant les violations flagrantes entre autres humanitaires commises par Israël contre la population palestinienne de la bande Ghaza. Tout compte fait, le nouveau statut dont jouit l’Algérie en tant que membre au sein du Conseil de sécurité de l’ONU confère désormais au pays une place de choix dans le domaine de la médiation internationale dans les crises et les conflits. C’est en effet dans un contexte d’ébullition somme toute singulier sur le plan du Moyen Orient avec la montée des tensions dans la bande Ghaza suite à l’escalade des violences de l’armée sioniste contre les civils dont les enfants et les femmes, que l’Algérie réaffirme sa position de défenseur des droits et des causes justes des peuples colonisés tout en se disant prête à faire la médiation. La diplomatie algérienne complètement remaniée par le président de la république Abdelmadjid Tebboune a des atouts à faire valoir dans ce domaine. Elle a décidé de se mettre en évidence afin de rappeler au monde et à l’occident «grands axes» de la politique algérienne sur le front extérieur. L’Algérie qui a exprimé sa «profonde inquiétude» face à la montée de l’agression sioniste dans la bande Ghaza en Palestine et appelé la communauté internationale à intervenir énergiquement afin de privilégier les moyens pacifiques du règlement du conflit israélo palestinien, vient de réitérer sa détermination à jouer son rôle de méditation internationale eu égard à son nouveau statut à l’ONU. Renforcer le dialogue, préserver la sécurité et la paix dans les zones à conflits ou crises et mettre un terme aux violences dont les seules victimes sont les enfants et les femmes, figurent parmi les axes de la diplomatie extérieure de l’Algérie qui réaffirme toutefois la noblesse des combats de libération des peuples colonisés. L’Algérie est convaincue que l’occupation coloniale sioniste en terre de Palestine est au cœur du conflit arabo-israélien et donc, que mettre fin aux affres et brutalités découlant de ce conflit ainsi que les atrocités que subissent les palestiniens de Ghaza, passe sans nul doute par le respect des droits nationaux légitimes du peuple palestinien. Tout compte fait, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a affirmé dimanche à Alger, que l’Algérie, sous la direction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, continuera à s’acquitter de son rôle en tant que « force stabilisatrice assumant son devoir et sa responsabilité dans l’instauration de la sécurité et la stabilité et la promotion de la culture du dialogue et de la coexistence pacifique aux niveaux régional et international ». Dans une allocution prononcée devant les chefs de missions diplomatiques et les représentants des organisations internationales et régionales accrédités en Algérie, à l’occasion de la célébration de la Journée de la diplomatie algérienne, coïncidant avec la date d’adhésion de l’Algérie à l’Organisation des Nations Unies (ONU) en tant que membre à part entière, M. Attaf a mis en avant les « contributions effectives de la diplomatie algérienne dans des moments charnières de l’histoire de l’ONU et dans les efforts visant à atteindre les objectifs communs de la communauté internationale tels que stipulés dans la Charte des Nations Unies ». Parmi ces contributions, le ministre a cité « le soutien aux mouvements de libération et au droit des peuples colonisés à l’autodétermination et à l’indépendance, outre la consécration du droit des pays du tiers-monde au développement économique, au même titre que les autres pays ». Le chef de la diplomatie algérienne a rappelé « les changements qualitatifs et les ajustements judicieux apportés par le président de la République à la politique étrangère de l’Algérie », qui l’ont « ancrée davantage dans les références, principes et valeurs découlant de notre Révolution de libération nationale, et dont est imprégnée la diplomatie de l’État algérien indépendant et souverain ». Il a mis en exergue l’intérêt national pleinement réhabilité par le Président Tebboune « comme boussole de la politique étrangère de notre pays, mais aussi comme levier de notre politique étrangère dans toutes les dimensions et contenus qu’elle implique et dans tous les domaines et espaces où elle est déployée ». Évoquant l’apport de la diplomatie algérienne, le ministre a rappelé que « l’Algérie a affirmé l’impérative édification d’un nouvel ordre mondial fondé sur le respect mutuel, l’égalité souveraine et l’interdépendance équitable » et « appelé au nécessaire établissement d’un système économique mondial garantissant le droit de chacun au développement économique et à la prospérité sociale ». Il a également souligné que la diplomatie algérienne « a conféré au pays une place centrale dans le domaine de la médiation internationale pour mettre fin aux crises et résoudre les conflits par des moyens pacifiques ». Il estime que l’élection de l’Algérie en qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU était « un aboutissement qualitatif et naturel » de ses efforts et démarches et « un large plébiscite international, encourageant l’Algérie à poursuivre son rôle et appuyant les priorités qu’elle s’est fixées pour son prochain mandat au sein de cet organe onusien central ».

À propos B.Kamel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pour la préservation de la souveraineté nationale. Une armée forte et une économie solide

L’Algérie ne s’inclinera devant personne ...

1er Mai: Sayoud rencontre les travailleurs et les citoyens à la Place Tahtaha. «25.000 logements distribués en deux ans»

Le wali Sayoud Said a ...

Politique de meurtre, arrestation arbitraire, torture, déplacement forcé et génocide. Les enfants palestiniens, premières victimes de l’horreur

Désormais chaque enfant palestinien où ...

7ème Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF). A la recherche d’une vision commune

Quel avenir pour le gaz ...

Unité de production de MTBE d’Arzew. Projet stratégique d’autosuffisance

L’essence au plomb c’est bien ...