Accueil » CHRONIQUE » L’Algérie avance vers les BRICS

L’Algérie avance vers les BRICS

Le président Tebboune, a annoncé que l’Algérie a officiellement déposé une demande pour devenir actionnaire de la Nouvelle Banque de Développement des BRICS avec un investissement initial d’environ 1,5 milliard de dollars. Cette demande a été adressée à Dilma Rousseff, directrice de la Banque des BRICS et ancienne présidente du Brésil. Le président Tebboune a également rappelé que l’Algérie a officiellement sollicité son adhésion au groupe, composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud. Tebboune a exprimé le souhait de l’Algérie d’intégrer les Brics afin d’ouvrir de nouveaux horizons économiques. Il estime que le monde des Brics convient le mieux à l’Algérie, car il considère que les organisations onusiennes, le FMI et la Banque Mondiale ne travaillent plus en faveur des pays pauvres. L’Algérie et la Chine demandent des réformes au sein de ces institutions internationales. Le chef de l’État a souligné que l’Algérie et la Chine militent depuis des années pour un monde meilleur, plus juste, notamment en ce qui concerne l’aide aux pays pauvres. Les deux pays défendent également un monde multipolaire. Jusqu’à présent, 25 pays, dont l’Algérie, ont formulé leurs demandes officielles. Des observateurs ont déjà fait sortir les noms des cinq pays émergents qui verront leurs dossiers de candidatures probablement examinés lors du prochain sommet des BRICS. Il s’agit de « l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Indonésie, l’Égypte et l’Argentine ». L’Algérie compte surtout sur la Russie et la Chine pour son adhésion au groupe. Tebboune a obtenu le soutien du président Poutine. « La Chine est prête à travailler avec l’Algérie pour renforcer les communications stratégiques, approfondir les échanges et la coopération », a déclaré Xi Jinping. Une déclaration qui vaut son pesant d’or. Les deux pays ont signé à cette occasion 19 accords dans de multiples domaines et réaffirmé leur volonté de renforcer un partenariat établi depuis plus de 60 ans. Le sommet des BRICS est programmé pour fin août à Johannesburg, et les préparatifs « battent leur plein ». « Nous voyons le grand intérêt manifesté envers les BRICS de la part de pays à l’esprit constructif. Il est très important de développer la coopération avec tous ceux qui prônent une approche sensée et constructive dans la situation internationale actuelle, qui n’adhèrent pas au régime des sanctions », a avancé Alexandre Schétinine, directeur du département latino-américain auprès du ministère russe des Affaires étrangères.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Déjà des mesures contre les feux de forêt !

La Commission nationale de protection ...

Blé, l’Algérie sereine…

Les prix du maïs, du ...

Valorisation des eaux usées, le défi

Le ministre de l’Hydraulique, Taha ...

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...

Le SOS des enfants du Soudan

«Depuis près d’un an, les ...