Accueil » RÉGIONS » L’Aïd El Fitr à Saïda. Dans une ambiance festive

L’Aïd El Fitr à Saïda. Dans une ambiance festive

L’Aïd El Fitr a été fêté dans la sérénité et la joie. D’autant plus qu’aucun fait saillant n’a été enregistré. Tôt le matin, c’est par procession que les fidèles se sont rendus, le premier jour, dans les différentes mosquées que compte la wilaya de Saida pour accomplir la prière rituelle de L’Aïd El Fitr qui a marqué la fin du mois de Ramadhan. Dans son prêche prononcé à cette occasion, l’imam de la mosquée de la cité des Castors a rappelé les grands principes qui doivent guider les rapports entre les membres de la communauté, tout en souhaitant prospérité et paix. A la fin de la cérémonie, les fidèles s’adonnèrent aux échanges de vœux, aux accolades fraternelles et autres « bouss-boussates » pour ensuite rentrer chez eux où comme de coutume, ils pourront déguster les gâteaux et autres sucreries préparés pour la circonstance. Pour immortaliser la journée, parents et enfants, parés de leurs beaux habits, n’ont pas manqué de prendre l’inévitable Photo-Souvenir grâce à leurs portables. Il faut dire que les parents n’ont pas lésiné sur les moyens pour consentir un grand sacrifice après celui consacré aux dépenses du mois de Ramadhan afin d’offrir à leur progéniture aussi bien les jouets que les pétards qui ont empoisonné la vie des gens, surtout les malades. Outre les multitudes expressions de joie et d’enthousiasme qui caractérisent cette fête religieuse et qui se manifestent par des visites aux proches et aux amis, l’Aïd est aussi une occasion pour la majorité des familles de se rendre aux cimetières pour se recueillir sur les tombes des disparus ou rendre visite aux malades hospitalisés. Notons enfin que le ciel a été favorable à l’ambiance festive qui a été empreinte d’une touche de convivialité qui a permis d’oublier quelque peu le quotidien souvent pénible. Autre fait qui mérite d’être signalé: le wali, Abdelaziz Djaoudi, accompagné de ses proches collaborateurs, s’est rendu à la grande mosquée « Emir Abdelkader » où il a accompli son devoir religieux. Du côté du tableau de permanence des commerçants, peu d’entre eux ont ouvert le premier jour de l’Aïd, les témoignages des citoyens peuvent le confirmer et dire que selon la Direction du Commerce, 366 commerçants, toutes activités commerciales confondues, étaient mobilisés.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Saïda. Le wali et la réalité du terrain

Tout le monde aura remarqué ...

BAC à Saïda. L’heure de vérité

L’heure de vérité a enfin ...

Les épreuves du BEM prendront fin aujourd’hui. Avis partagés sur les sujets à Saïda

Hier, au deuxième jour de ...

Les forces de l’ordre à l’assaut de la délinquance. Des saisies et des arrestations à Saïda

Plusieurs affaires liées au trafic ...

Le MCS retourne en Ligue 2. Saïda aux anges…

Les combats les plus désespérés ...